Détails du blogue

Une start-up de Louvain ouvre une plate-forme de commerce pour données IoT
Une start-up de Louvain ouvre une plate-forme de commerce pour données IoT
Par Romain Doussau dans actualité Publié 10 janvier 2019 0 Commentaires

Maintenant que tout est progressivement associé à l’Internet of Things (IoT ou internet des objets), on dispose d’énormément de données.

Souvent, on n’en fait rien, mais la jeune entreprise louvaniste DataBroker DAO veut changer la situation avec une plate-forme commerciale en ligne qui permettra de gagner de l’argent avec toutes ces informations.

Des capteurs par ici, des capteurs par là: tout l’Internet of Things en dépend, puisque tout est dorénavant mesuré et enregistré. ‘Mais souvent, on ne fait rien de toutes les données générées’, affirme Frank Van Geertruyden de DataBroker DAO. ‘Alors que telle ou telle information pourrait faire le bonheur ne serait-ce que de quelqu’un d’autre. Je pense ici à une importante entreprise agro-industrielle qui a sa propre station météo ou encore à toutes les mesures effectuées dans le cadre des villes connectées (‘smart cities’). En rendant ces donnés négociables, il est possible de les monnayer.’

EBay pour les données

Pour ce négoce, DataBroker DAO a développé une plate-forme en ligne à laquelle peuvent être associés les flux de données, qui peuvent être ainsi mis à la disposition d’autrui. ‘On pourrait l’appeler un eBay ou un marché poste-à-poste tel AirBNB, mais pour les données’, peut-on lire sur son ‘white paper’. Prenons donc les données météo dont je viens de parler’, ajoute Van Geertruyden. ‘Elles pourraient intéresser l’IRM. Alors que d’autres données encore pourraient aider le personnel académique au niveau de la recherche. Qui plus est, si cette recherche fournit de nouvelles données, celles-ci peuvent également être mises en vente.’

L’association peut prendre la forme d’un paquet ou d’un flux de données transmises en direct. ‘On peut également négocier des quantités microscopiques jusqu’à une fraction de seconde. On y arrive au moyen d’une couche de chaîne de blocs autorisant jusqu’à dix-huit décimales. Les revenus sont rétrocédés à raison de quatre-vingts pour cent à celui/celle qui a mis les données à disposition, alors que l’entreprise qui a prévu la passerelle – Proximus ou Telenet par exemple – et DataBroker DAO – se chargeant de la maintenance et du bon fonctionnement – se contenteraient de dix pour cent chacune.

DataBroker DAO est une plate-forme open source décentralisée, qui devait initialement servir de preuve de concept pour la technologie de la société-mère SettleMint. ‘Nous l’appelons Mint in Action et l’avons organisée comme une DAO, une ‘distributed autonomous organisation », apprend-on.

Développer le marché à partir de zéro

Et qui utilisera cette plate-forme? C’est là toute la question, selon Van Geertruyden: ‘C’est notre principal défi pour l’instant. Nous devons développer le marché vraiment à partir de zéro, et c’est ce qui nous occupe à présent. Nous implémenterons ainsi bientôt, conjointement avec Ericsson, un ‘test case’ axé sur la 5G sur le Corda Campus à Hasselt et nous préparons une alliance autour du produit qui impliquera un tas de partenaires, tels Option, Yuktix, Technilog et bien d’autres. Ensemble, nous tenterons de trouver des manières d’utiliser la plate-forme et de créer un marché. Nous voulons ainsi inspirer d’autres acteurs, afin qu’ils émettent eux aussi des idées créatives.’

DataBroker DAO a financé son démarrage avec un Utility Token Sale. ‘Nous avons ainsi fondé une communauté d’investisseurs et avons recueilli suffisamment de capital pour poursuivre le développement de la plate-forme.’

Vous souhaitez créer votre réseau privé ? voici la Passerelle LoRa MultiTech

Source : www.datanews.levif.be

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir le meilleur de l'actu produits IoT et IT,
inscrivez-vous à
notre e.newsletter mensuelle:
icone newsletter
Show Buttons
Hide Buttons