Détails du blogue

Test du Dell XPS 13 édition 2018, l’excellence à (presque) tous les niveaux!
Test du Dell XPS 13 édition 2018, l’excellence à (presque) tous les niveaux!
Par Romain Doussau dans actualité Publié 16 février 2018 0 Commentaires

A chaque nouvelle année, sa version du Dell XPS 13. Si jusqu’alors, cet ultraportable conservait son très beau boîtier et se contentait d’évolutions techniques, la donne change en 2018.

La course à la finesse bat son plein et le XPS 13 se jette dans la mêlée. Espérons que cela ne nuise pas à ce champion de l’endurance, toutes catégories de PC confondues.

LES PLUS
+ L’autonomie toujours en hausse
+ L’écran bien plus lumineux
+ Les finitions toujours aussi soignées
+ Pas de throttling à l’horizon
+ Le rapport qualité-prix
LES MOINS
– L’écran Full HD brillant !
– Un peu plus bruyant
– Chauffe en légère hausse
– Que de l’USB Type-C
– Le lecteur microSD (et non plus SD)

La nouvelle version du Dell XPS 13 annoncée au CES 2018 est arrivée il y a quelques jours à la rédaction. Impossible de ne pas se jeter dessus, pour lui faire passer tous les tests de notre protocole, avec en tête LA question ultime : est-ce que la finesse du boîtier et le passage aux processeurs Intel Core de 8ème génération ont une incidence sur son autonomie ? Et, par extension, peut-il toujours se revendiquer l’ultraportable le plus endurant du marché ? Nos réponses à toutes ces interrogations !

Précisons que la version que nous avons reçue pour test est la CNX37001, c’est-à-dire la plus abordable (non tactile) commercialisée à ce jour sur le site de Dell. Son prix est annoncé à 1350 euros environ. Enfin, sachez que suivant les options choisies (écran 4K, Core i7 SSD de 1 To ou mémoire à gogo), le tarif peut atteindre 2180 euros.

A peine le Dell XPS 13 édition 2018 -appelé Nouvel ordinateur 13 sur le site de Dell- arrivé à la rédaction, nous avons dû jouer des coudes (et menacer nos collègues de potentiels coups de clavier sur les doigts) pour mettre la main dessus. Dans un premier temps, nous lui avons fait prendre la pose et, en le plaçant ainsi sous les feux de la rampe, nous vous l’avons fait découvrir tout en images. A cette occasion, nous avions déjà détaillé beaucoup de ses caractéristiques, notamment ergonomiques et esthétiques. Aussi, vous vous en doutez, nous ne reviendrons pas largement sur ces dernières au cours de ce test.

Néanmoins, nous n’avons pas pu résister à l’envie de le comparer à l’ancien modèle. Juste pour illustrer les différents changements de gabarit et les quelques évolutions subies sur le plan de l’équipement.

Le constructeur texan a réussi à raboter quelques millimètres au niveau de la largeur et de la profondeur et, surtout, de l’épaisseur. Ainsi, on passe de 2 cm tout rond sur l’ancien modèle à 1,8 cm, au plus haut, patins compris, sur le nouveau. En revanche, cet amincissement est, comme le montre très clairement la photo ci-dessous, essentiellement du à la partie clavier seule. Celle-ci est clairement passée au rouleau compresseur ! Tous ces changements ont une incidence positive sur le poids de la machine : 1,21 kg contre 1,31 auparavant. Et même le bloc d’alimentation maigrit légèrement, passant de 256 à 238 grammes. En outre, celui-ci ne se termine plus par une prise propriétaire mais par un embout USB Type-C. Une transition toute trouvée pour évoquer la connectique de l’appareil.

Adieu USB 3.0 !

Dell fait le choix de passer au tout USB Type-C. Une décision que beaucoup n’approuveront pas car, actuellement, soyons francs, ce format n’est pas massivement adopté par les constructeurs de périphériques, qu’ils soient présents pour la saisie, le pointage ou le stockage. Dell a toutefois eu la bonne idée de glisser un adaptateur USB Type-C/USB 3.0 dans le carton. C’est mieux que rien mais on aurait préféré un coupon de réduction facilitant l’acquisition d’un modèle plus riche en connectique (prises vidéo, réseau, etc.).

On remarque aussi que le lecteur SD laisse sa place à un lecteur microSD, les photographes ne vont pas du (tout) apprécier !

Enfin, pour que vos précieuses données soient protégées le mieux possible et pour éviter qu’un importun ne puisse ouvrir votre session de travail, Dell propose à la fois une webcam (en bas de l’écran) et un lecteur d’empreintes digitales (caché dans le bouton de mise sous tension) compatibles avec Windows Hello.

Ecran : le gros défaut du précédent XPS 13 corrigé?

Notre modèle de test embarque un écran Full HD, utilisant la technologie d’affichage IPS et non tactile. A l’inverse de l’ancienne version, plus question d’avoir un revêtement mat sur la dalle 1080p, qu’elle soit tactile ou pas. C’est sans doute la plus importante perte à nos yeux. Nous qui sommes des aficionados de ce type d’écran, ne plus l’avoir sur sur le Dell XPS 13 est un crève-cœur.

Par le passé, nous avons très souvent reproché à Dell d’équiper le XPS 13 d’écrans dont la luminosité était bien trop limitée à notre goût. Nous avons repris tous les relevés effectués depuis trois ans, faits sur des appareils à dalle mate et brillante (et donc tactile). S’il y a clairement une progression à chaque itération (204 cd/m2 en 2015 contre 262 cd/m2 fin 2017), le palier des 300 cd/m2 semblait inaccessible.

Mais, en cette année 2018, le XPS 13 passe un cap ! Ça y est, l’ultraportable phare de Dell atteint les 300 cd/m2. Mieux, il la pulvérise. La luminosité maximale moyenne grimpe à 387 cd/m2. Le taux de contraste est également excellent puisqu’il dépasse les 1536:1 de moyenne. En clair, cet XPS 13 peut se vanter de proposer le meilleur écran que sa famille n’ait jamais connu. La mention Bien lui est attribuée, sans sourciller. Impossible cependant de lui mettre une meilleure note. La faute incombe à la vitre brillante qui s’est avérée bien trop sensible aux reflets lumineux parasites.

Un roi qui peut garder sa couronne (jusqu’à nouvel ordre !)

L’endurance du Dell XPS 13 étant sans cesse revue à la hausse, génération après génération, il aurait été fort dommage que le cru 2018 soit le premier à plafonner voire, pire, à choir. Et, par la même occasion, voir le titre « d’ultraportable le plus endurant du marché » lui échapper au profit d’un autre modèle concurrent. Compte-tenu de la puissance du rétroéclairage de la dalle, de la finesse de la machine et de la puissance annoncée, difficile de concevoir que l’autonomie puisse être à nouveau en hausse. Et pourtant…

Avouons-le, nous avons dû refaire plusieurs fois nos tests pour nous assurer que notre chronomètre n’avait pas de ratés. Mais, au final, le verdict est sans appel : le Dell XPS 13 allie finesse, puissance, confort d’affichage ET autonomie.

En lecture vidéo, luminosité d’écran réglée au maximum, Wi-Fi connecté, la machine tient entre 10 h 52 et 11 h 12 suivant le type de fichier lu en local, depuis le SSD.
Avec notre scénario d’utilisation polyvalente, écran réglé à 200 cd/m2, Wi-Fi connecté et actif, le XPS tient presque 13 heures. Un record pour une machine de ce genre, qui embarque une plate-forme technique dernier cri. Imbattable ? Oui, clairement.

Tout ce qu’il faut pour travailler, surfer et regarder des vidéos

Bien qu’étant le modèle « premier prix » dans la gamme XPS 13, le CNX37001 se révèle plutôt bien équipé. Bien entendu, le processeur Intel Core i5-8250U de dernière génération est présent et se voit accompagné de 8 Go de mémoire vive.

Pour le stockage, vous pouvez ici compter sur 256 Go (Samsung PM961 NVMe),  un SSD qui offre de très bonnes prestations, tant en lecture qu’en écriture.

La plate-forme réagit au quart de tour et convient parfaitement à tous les usages classiques que sont la bureautique, le surf, la correspondance mail et le multimédia à grande échelle. Et comme cet XPS 13 conserve son redoutable clavier et son touchpad réactif et précis, l’utiliser tous les jours est vraiment très agréable.

Le Dell XPS 13 peut même s’improviser monteur occasionnel de vidéos ou retoucheur de photos numériques. En revanche, comme tous ses comparses ultraportables, cet XPS se voit refuser les bonheurs des derniers jeux vidéo à la mode. Il peut toutefois faire tourner quelques titres, en 720p et à condition de réduire drastiquement les niveaux de détails pour conserver une bonne fluidité.

Précisons également que à l’inverse du dernier HP Spectre 13, du Lenovo Yoga 920 (test à venir) et, plus généralement, de tous les ultraportables concurrents passés entre nos mains, le Dell XPS 13 édition 2018 ne throttle pas lorsqu’on soumet son processeur à un stress intense, aussi bien sur ses coeurs que sur son contrôleur intégré. Ainsi, le Turbo Boost reste actif pendant plus d’une minute (1,9 à 2 GHz) puis la puce revient à la raison mais se paie le luxe de se maintenir un peu au-dessus de sa fréquence de base. Au lieu de plafonner à 1,6 GHz, la fréquence oscille entre 1,7 et 1,8 GHz. Chapeau bas !

Un peu plus chaud et bruyant

Le dispositif de refroidissement composé de deux ventilateurs fait merveille, tout comme les divers éléments en matière Gore Tex utilisés à certains endroits pour réduire l’échauffement des autres composants. Précisions toutefois qu’effectués à plusieurs endroits sous le boîtier, nos relevés de température nous ont indiqué des pics possibles à 43°C. C’est un peu plus élevé que sur le modèle précédent (40,4°C relevés). Et il n’y a pas que le mercure qui est à la hausse.

L’efficacité de la ventilation a en effet un prix, le bruit. Notre sonomètre est formel, les nuisances peuvent atteindre 36,7 dB lorsque l’on sollicite l’ensemble de la plate-forme. Audible donc mais ces manifestations ne sont ni stridentes ni ronflantes. Pas de quoi agacer le tympan. Précisons aussi qu’en situation normale d’utilisation, la ventilation ne produit presque aucun bruit et ne se met en marche que brièvement pour mieux retomber dans une léthargie complète pendant plusieurs dizaines de minutes.

FICHE TECHNIQUE

Dell XPS 13 (CNX37001)
Processeur Intel Core i5-8250U
Quantité de mémoire vive 8 Go
Capacité de stockage principal 256 Go
Taille d’écran (pouces) 13.3  »
Processeur graphique Intel UHD Graphics 620

Source : www.01net.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter
Show Buttons
Hide Buttons