Détails du blogue

Softbank veut fournir une connexion IoT avec des drones d’ici à 2023
Softbank veut fournir une connexion IoT avec des drones d’ici à 2023
Par Romain Doussau dans actualités Publié 12 août 2019 0 Commentaires

La division télécommunications de la firme japonaise Softbank compte déployer des drones fournisseurs d’une connexion Internet et IoT d’ici à 2023.

L’entreprise Softbank ne soutient pas seulement l’innovation avec son fonds Vision. Sa division télécommunications s’associe avec le constructeur américain de drones AeroVironment.

Ensemble, les deux sociétés conçoivent des UAVs capables de fournir une connectivité Internet et IoT. Le déploiement du service devrait avoir lieu en 2023.

Softbank s’associe à un fabricant américain de drones

Softbank et son partenaire américain ont déjà préparé un prototype, selon un document PDF présent sur le site Web de la firme japonaise.

Celui-ci se nomme HAWK30. D’une envergure d’environ 80 mètres, l’engin est alimenté par des panneaux solaires installés sur les ailes. Ceux-ci enclenchent 10 moteurs. Il opère depuis la stratosphère et maintient sa trajectoire à 20 kilomètres d’altitude. Pour rappel, la hauteur moyenne d’un vol commercial se situe aux alentours des 10 km.

Une telle distance avec la terre permet d’éviter les vents et les tempêtes. Ainsi, ce système pourrait servir les populations normalement coupées du monde en cas de catastrophe naturelle. L’idée a pris corps en 2011 après le tsunami qui a touché la centrale nucléaire de Fukushima.

L’autre avantage, c’est que les drones d’AeroVironment opérés par Softbank pourront fournir une couverture étendue en 4G et en 5G en comparaison avec des appareils qui volent plus bas. Une seule plateforme à haute altitude (HAPS) pourrait desservir 200 kilomètres de diamètre. Une quarantaine d’UAVs suffirait à connecter l’ensemble de l’archipel japonais.

Selon Softbank, son ballon dessert la population dans un rayon de 10 kilomètres. Cela n’a pas empêché la banque de financer le projet Loon d’Alphabet à hauteur de 125 millions de dollars en avril dernier. Les HAPS de Google fournissent chacun une couverture sur 80 kilomètres de diamètre.

Eviter les déconnexions et faciliter les cas d’usage IoT

La société japonaise travaille à l’intégration de son service amélioré HAPS dans l’expérience client.

« Des transferts en douceur entre les réseaux fournis par les stations de base terrestres et par HAWK30 seront également possibles « , indique SoftBank. « Par conséquent, la communication ne sera pas perturbée, même si une personne utilisant un smartphone se déplace d’une zone couverte d’une station de base à une zone couverte par un HAWK30.«

Cela signifie que même en cas de sinistre, le client n’aura aucun problème pour se connecter à son opérateur de réseau mobile. De même, les régions rurales bénéficieront d’un service de haute qualité en toute circonstance.

« HAPSMobile prendra en charge les normes spécifiques à l’IoT afin d’accommoder diverses solutions« , indique HAPSMobile, la sous-division responsable du projet.

D’autres acteurs comme SpaceX et Amazon misent davantage sur le lancement de constellations de satellites afin de remplir la même fonction.

Source : www.objetconnecte.com

Show Buttons
Hide Buttons