Détails du blogue

Le protocole LoRaWAN évolue et passe en version 1.1, quelles nouveautés ?
Le protocole LoRaWAN évolue et passe en version 1.1, quelles nouveautés ?
Par Romain Doussau dans actualité Publié 14 décembre 2017 0 Commentaires

Les spécifications de ce réseau conçu pour faire parler les objets avec un minimum de perte d’autonomie sont établies par la LoRa Alliance et diffusées à tous les membres de celle-ci.

Décryptons ensemble les nouveautés du standard qui vient d’évoluer vers une version 1.1.

L’ajout du Join Server

La principale nouveauté de la version 1.1 réside dans l’ajout du concept de Join Server.

Le fonctionnement général du LoRa est le suivant : un objet (capteur ou actionneur) possédant un module LoRa peut communiquer sur un réseau LoRa à condition qu’il s’enregistre à celui-ci auparavant et que le réseau accepte l’activation (join en anglais ????).

Pour cela, il existe deux méthodes :

  • L’ABP (Activation By Personalization) : dans ce cas, le fabriquant de l’objet se charge d’inscrire directement les clés d’activation en dur dans l’objet. C’est-à-dire que l’objet est porteur des clés et qu’il suffit d’avoir connaissance de ces clés pour pouvoir récupérer les données issues de ce dernier.
  • L’OTA (Over-The-Air) : dans ce mode, l’objet envoie au serveur ce qu’on appelle un join request contenant des clés d’activation globales. Le serveur répond par un join accept et l’objet décrypte les clés de sécurité de ce join accept.
    Le concept de Join Server est maintenant plus facile à comprendre.

Il s’agit d’un serveur permettant de gérer ce join de façon commune à tout le réseau LoRa concerné lorsqu’on est en mode OTA.

En utilisant un Join Server qui se charge de toutes les activations, il est maintenant possible d’autoriser la communication des objets vers différents réseaux LoRa de façon beaucoup plus simple et fluide.

Roaming

Qu’est-ce que le roaming en général ?

Ce terme est issu du vocabulaire des réseaux cellulaires. En effet, la gestion de l’itinérance est proposée par les opérateurs de réseaux mobiles pour pouvoir offrir une continuité de service tout au long des déplacements de l’abonné.

L’exemple le plus connu est le roaming à l’étranger : lorsque cette option est activée, il est possible durant une même communication d’utiliser le réseau de l’opérateur auprès duquel il est abonné puis le réseau de l’opérateur du pays local sans perte de communication.

Ainsi, grâce à la mise en place d’un Join Server au sein du réseau LoRa, il est possible d’assurer le roaming entre les différents réseaux.

On peut distinguer, par exemple, les réseaux opérés qui sont les réseaux déployés par des opérateurs (de la même manière que pour le mobile) comme Objenious, des réseaux privés. Ces derniers sont les réseaux dont le client est lui-même l’opérateur de son réseau. Dans ce deuxième cas de figure, le client gère sa propre infrastructure de gateways LoRa.

On comprend donc que cette évolution permettra de faire communiquer les objets plus facilement avec une fiabilité plus grande.

Source : www.synox.io

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter
Show Buttons
Hide Buttons