Détails du blogue

Munich Re investit dans l’IoT
Munich Re investit dans l’IoT
Par Romain Doussau dans actualité Publié 14 septembre 2018 0 Commentaires

Les technologies qui s’invitent dans tous les recoins de notre environnement transforment le monde à grande vitesse et promettent de changer radicalement la manière dont se conçoit l’assurance.

Afin de préparer cet avenir, Munich Re acquiert, pour 300 millions de dollars, relayr, une startup de l’internet des objets (IoT) industriel.

L’évolution est visible dans de nombreux domaines : capteurs dans les voitures pour enregistrer les paramètres de conduite, applications mobiles (avec bracelets, montres et autres appareils de mesure à porter) destinées à surveiller les conditions de bien-être et de santé, détecteurs en tout genre pour repérer les incidents domestiques avant qu’ils ne causent des dommages irréparables à l’habitation… Avec les sources de données externes, tous ces nouveaux instruments trouvent une place dans l’assurance.

Dans le cas de relayr, qui était déjà partenaire de Munich Re depuis 2016, les objets connectés sont mis au service des installations commerciales et industrielles. Prenant en charge des projets spécifiques de bout en bout, intégrant l’IoT aux infrastructures existantes, la jeune pousse propose à ses clients d’améliorer l’efficacité, la fiabilité, la robustesse de leurs processus. Elle peut, par exemple, déployer des solutions permettant de contrôler l’état des machines en temps réel et, ainsi, anticiper les pannes.

En joignant ses forces à celles de relayr, Munich Re veut entrer de plain-pied dans l’assurance du XXIème siècle, en développant de nouvelles offres intégrées, qui combinent IoT, analyse de données et gestion des risques. Son objectif est de se mettre en ordre de marche pour aborder son métier différemment, et, notamment, déplacer la priorité sur la prévention. En effet, les capacités prédictives promises par l’intelligence artificielle, entre autres, laissent imaginer un avenir dans lequel la couverture et l’indemnisation des sinistres deviendrait secondaire.

Dans cette bataille en gestation, dans laquelle les assureurs et ré-assureurs sont loin d’être les seuls à se positionner, l’opération d’acquisition de Munich Re elle-même est révélatrice des défis qu’il va falloir relever à court terme. Car, pour les acteurs en place, un enjeu absolument critique est l’accès à l’information, puisque ces dernières sont, de toute évidence, la clé de leur future activité et, donc, de leur survie. Logiquement, un moyen « simple » de sécuriser ce besoin vital consiste à intégrer les sources de données au cœur du modèle, via le rachat d’un fournisseur de technologie…

Source : www.cestpasmonidee.blogspot.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter
Show Buttons
Hide Buttons