Article

Vinci Facilities crée le Building Data Factory
Vinci Facilities crée le Building Data Factory
Par Romain Doussau dans actualité Publié 2 avril 2018 0 Commentaire

Vinci Facilities, marque du groupe Vinci Energies dédiée à l’exploitation des bâtiments, poursuit la mutation digitale de son métier au service des bâtiments intelligents de demain et de leurs occupants.

Cette mutation prend forme aujourd’hui avec la création d’un Building Data Factory.

Au sein d’un bâtiment de plus en plus digitalisé et ouvert, le facility management devra apporter des solutions et des services de plus en plus personnalisées. La diversité des données récoltées (issues de la GTB, des outils de pilotage énergétique, des portails clients, de l’IoT, de la GMAO…) dans le bâtiment nécessitera une collecte, une structuration et une analyse avant leur transformation en actions/solutions concrètes pour les clients.

Vinci Facilities investit donc dans la création d’un « Building Data Factory » qui agrège et corrèle toutes les données du bâtiment. Au-delà de la capacité de stockage, ce système numérique intègrera également les technologies de demain (analyse de données dynamiques, benchmark, prédictif, IA …) et constitue la valeur ajoutée technologique de Vinci Facilities.

Son principal atout : sa capacité à se connecter à la plupart des outils du marché (GMAO, GTB, outils de gestion des espaces, applications servicielles…). Cet investissement dans un système de gestion et d’analyse de données d’améliorer le pilotage de l’ensemble des activités techniques et servicielles dans le bâtiment et rendra concret l’exploitation des bâtiments intelligents de demain.

« Développée par Vinci Facilities, cette solution est une première porte d’entrée vers les données collectées dans la Building Data Factory. Elle assure le pilotage et l’ajustement en temps réel des prestations sur l’ensemble des sites. Cette interface unique permet d’agréger toutes les données des bâtiments au service du facility management (monitoring des énergies ; Building Information Modeling (BIM) ; gestion technique des bâtiments, des stocks de pièces de rechange et des expertises techniques ; Internet des objets (Iot) ; et mesure du taux de satisfaction des utilisateurs). L’exploitation de ces données pourra aussi améliorer la pérennité des installations techniques et optimiser la gestion immobilière au quotidien », précise le communiqué.

La maquette numérique appliquée au facility management élargit le champ des possibles pour une maintenance augmentée, avec des bénéfices tant en termes de fonctionnalités techniques que de gains en performance : moins de temps passé en interventions techniques, plus de confort pour les occupants, plus d’autonomie pour les opérateurs, une précision accrue dans le chiffrage des prestations et des travaux, un suivi plus fin des installations techniques.

Vinci Facilities a développé de nouvelles fonctionnalités au BIM : la connexion de la maquette aux objets IoT (remontée des infos dynamiques), à la GTB (gestion technique du bâtiment) et aux outils de gestion des espaces (exemple : Jooxter) ; la géolocalisation ; la conception et réalisation des environnements de travail en approche immersive (space planning).

« Avec le numérique nous pouvons mieux cibler les besoins et les attentes de nos clients, bâtir avec eux les solutions. A titre d’exemple, une analyse fine de l’usage réel des locaux par les salariés contribue à mieux affecter les ressources immobilières et à ajuster le niveau des services. Le digital nous confère également plus de réactivité, une meilleure qualité d’interventions et fait émerger de nouveaux services », commente Philippe Conus, directeur de la marque Vinci Facilities.

Source : www.businessimmo.com