Article

Technologies LPWAN : le NB-IoT et le LTE-M pourraient détrôner Sigfox et LoRa à partir de 2023
Technologies LPWAN : le NB-IoT et le LTE-M pourraient détrôner Sigfox et LoRa à partir de 2023
Par Romain Doussau dans actualité Publié 22 juin 2018 0 Commentaire

Le nombre de connexions réseau longue portée et basse consommation (LPWAN) cellulaires et non cellulaires devrait progresser en moyenne de 53% par an à l’échelle mondiale d’ici à 2023, tiré par la progression du marché des compteurs communicants et des dispositifs de suivi de biens et d’actifs.

C’est ce qu’anticipe la société d’études ABI Research qui précise que ces équipements ont compté pour près des trois quarts des connexions LPWA en 2017, dominées par les technologies non cellulaires (LoRa, Sigfox, etc.). Toutefois, précise le cabinet d’analystes, ces dernières vont céder le pas aux procédés 3GPP NB-IoT et LTE-M, et les technologies LPWA cellulaires pourraient s’arroger 55% du nombre total de connexions LPWA d’ici à 2023.

« Les applications de tracking se sont longtemps appuyées sur des solutions complexes et coûteuses pour assurer le suivi d’actifs de grande valeur mais les technologies LPWA permettent aujourd’hui de développer des dispositifs simples, compacts et peu onéreux qui peuvent tracer et surveiller pratiquement n’importe quoi, des conteneurs en mer jusqu’aux cycles en passant par les patients, les animaux de compagnie, les chariots de supermarché, les palettes, etc. », rappelle Adarsh Krishnan, analyste chez ABI Research. Le suivi d’actifs devrait ainsi s’arroger plus de 45% des connexions LPWA en 2023, devant les compteurs communicants qui pourraient quant à eux contribuer à hauteur de plus de 33% à l’ensemble des connexions LPWA cette année-là.

En raison des choix initiaux des fabricants de compteurs comme Sensus, Itron, Kamstrup, Arad et Holley Metering, les technologies LPWA non cellulaires vont, dans ce cadre, compter pour les deux tiers des connexions LPWA sur le marché des compteurs communicants d’ici à 2023, ajoute encore ABI Research.

En 2017, Sigfox s’est arrogé la plus grosse part des connexions LPWA publiques grâce notamment à sa position de précurseur en Europe. « Sigfox reste moteur sur le créneau des réseaux LPWA publics avec le lancement début 2018 du service cognitif Monarch qui permet aux objets connectés Sigfox destinés à fonctionner dans différentes zones géographiques de s’adapter automatiquement aux contraintes réglementaires locales, les canaux de fréquence utilisables variant de pays à pays, note Adarsh Krishnan. Le traceur Sigfox pour bagages de la marque de luxe iconique Louis Vuitton a été le premier objet à profiter du service Monarch déployé sur plus de 600 aéroports dans 26 pays différents. En comparaison, la technologie LoRa a gagné des parts de marché significatives dans le domaine des réseaux privés avec une progression de 54% du nombre de connexions en 2017. »

Les réseaux LPWA privés, bâtis pour répondre aux besoins d’une application verticale unique ou d’une entreprise particulière, se sont avérés un choix populaire depuis plus de dix ans et ont compté pour 93% du nombre de connexions LPWA en 2017, indique ABI Research. LoRa et les autres technologies LPWA non cellulaires ont profité de la baisse du prix des circuits intégrés, de coûts d’implémentation faibles et de la flexibilité des réseaux privés qui peuvent être optimisés pour répondre aux contraintes d’applications IoT d’entreprise spécifiques.

La technologie LoRa a notamment bénéficié d’une croissance exponentielle dans la zone Asie-Pacifique, et notamment en Chine où ZTE a déployé des réseaux LoRa dans une quarantaine de villes et commence à installer des compteurs communicants, des détecteurs de stationnement automobile, des capteurs de surveillance de la qualité de l’air et d’autres applications de la ville intelligente. Néanmoins, conclut la société d’études, du fait de l’extension de l’empreinte géographique des réseaux publics LPWA, les réseaux publics cellulaires et non cellulaires vont capturer plus de 70% des connexions LPWA d’ici à 2023.

Source : www.lembarque.com