Article

Tout savoir sur le réseau LoRa de Bouygues
Tout savoir sur le réseau LoRa de Bouygues
Par Romain Doussau dans actualité Publié 4 juillet 2016 0 Commentaire

Tout savoir sur le réseau LoRa de Bouygues

Vous voulez tout savoir sur le réseau LoRa mis en place par Bouygues Telecom ? Voici un dossier complet conçu par www.objetconnect.com

La quatrième révolution industrielle, l’IoT a besoin de réseaux performants. Tous les acteurs des télécommunications sont appelés à jouer un rôle dans la mise en place de ces nouvelles technologies. En France, deux réseaux sont particulièrement mis en avant : SigFox et LoRa.

Ce dernier choisi par Bouygues Telecom nous intéresse tout particulièrement. Dans ce dossier nous allons vous expliquer tous les tenants et aboutissants de LoRa : comment fonctionne-t-il ? A quoi sert-il ? Quelles sont ses possibilités ?

logo LoRa

Introduction au réseau LoRa de Bouygues

Définition LoRa

Le réseau LoRa signifie Long Range ou « longue portée » en français. Il s’agit d’une technologie qui permet aux objets connectés d’échanger des données de faible taille en bas débit. Premier impact, cela permet de réduire la consommation énergétique des appareils, leur conférant jusqu’à 10 ans d’autonomie.

Cette technologie utilise à la fois les fréquences radio libre 868 MHz et Internet. Peu gourmande en débit et en énergie, elle a l’avantage d’être très économique pour l’utilisateur final et présente, de plus, une excellente capacité de pénétration des bâtiments, caves et sous-sols.

LoRa intègre le domaine de l’Internet des Objets (Iot ou IdO) par le champ de communication de Machine to Machine ou M2M. Voici la définition de l’expert IoT Olivier Ezratti sur son blog:

« Les réseaux de télécommunications “machine to machine” (M2M) sont des réseaux dédiés à la communication entre objets connectés (IoT pour “Internet of Things”) et les infrastructures Internet (smartphones, serveurs, data-centers, cloud, etc) qui exploitent les données qu’ils génèrent voire les pilotent quand ils sont actifs »

En fait, LoRa, c’est le nom donné à la technologie de modulation du protocole LoRaWAN (Long Range Wide -area ou réseau étendu de longue portée). Elle a vu le jour en 2012 suite à l’achat par l’entreprise américaine Semtech de la startup de Grenoble Cycléo. Semtech l’exploite via sa plateforme LoRa Alliance.

LoRa Alliance

Annoncée en janvier puis créée en mars 2015, l’Alliance a pour mission de favoriser l’interopérabilité des différents réseaux télécoms et de standardiser les radio-technologies à longue distance appelées LPWAN (Low Power Wide Area Networks).

LoRa Alliance comprend de nombreux acteurs aux activités variées, de la petite à la grande entreprise. Leur but, favoriser l’adoption de cette technologie auprès des entreprises tout en améliorant la collaboration entre les différents contributeurs.

Objectif

L’objectif affiché de LoRa Alliance est de veiller à ce que les objets connectés et les applications M2M puissent fonctionner en parfaite harmonie au sein de la future ville connecté.

Les différences entre LoRa et d’autres réseaux

Le réseau LoRa est plus facile d’utilisation que Sigfox

Contrairement à son concurrent Sigfox, LoRa est un réseau ouvert. Toute entreprise peut donc créer son propre réseau pour l’exploiter. Il faut pour cela se munir d’une antenne reliée à internet (par Wi-Fi, câble Ethernet, connexion 3G…) avec une station de base émettant en France sur la bande 868 MHz.

Les objets connectés doivent, quant à eux, être équipés d’une puce LoRa qui leur permet de recevoir le signal de l’antenne.

La puissance du débit

La puissance du débit du réseau LoRa est bien moins élevée que celui de la 3G. Il est question d’un débit compris entre 0,3 à 50 Kbps selon les besoins. Ce débit s’adapte automatiquement aux besoins des objets afin de limiter l’emploi de la bande passante et donc la consommation.

C’est, tout de même, amplement suffisant pour transmettre quelques chiffres indiquant, par exemple, une consommation d’eau sur un compteur.

Son concept

La technologie LoRa joue principalement sur l’économie d’énergie pour les objets en eux-mêmes. Elle entend répondre aux problématiques de l’IoT en apportant des liaisons bidirectionnelles entre l’objet et le réseau de collecte sur plusieurs kilomètres de distance avec une faible consommation.

La technologie LoRa dispose de propriétés sans équivalents. Cela fait d’elle la technologie la plus aboutie dans le domaine de l’IoT, lui permettant d’être utilisée dans une multitude de domaines et d’usages.

Map

Vie quotidienne

Tracking : ce réseau peut servir à tracer des véhicules, du vélo à la voiture, des objets de valeurs, des animaux, des personnes, etc.
Sécurité et secours : Grâce à la géolocalisation, il est possible de faire de l’analyse de présence en zones dangereuses/interdites, détecter présence de liquides dangereux, le niveau de radiation, ou encore de repérer des substances explosives…
Commerce : Les magasins peuvent contrôler la chaîne d’approvisionnement, développer le paiement et le shopping intelligent, gérer la rotation des produits en rayon, etc.
Domotique et bâtiments intelligents : En adaptant cette technologie aux bâtiments, il favorise le contrôle centralisé de la consommation électrique et de l’eau, et associé aux boitiers adéquats, il permet de détecter les intrusions, la fumée, de communiquer avec des systèmes d’alarme.
eSanté : Dans le secteur hospitalier et pharmaceutique, il peut accueillir un système de stockage de médicaments, de surveillance des patients/radiation/ultraviolet,
Smart cities : le parking intelligent, le monitoring sonore, la détection de personnes, la gestion des trafics, de l’éclairage public,des ordures ménagères, l’affichage public réclament un réseau comme celui-ci.
Quelques applications possibles dans le milieu professionnel

Smart Agriculture : Suivi des vignes, suivi des serres, contrôle de l’irrigation des terrains, station météorologique, suivi du compost, tracking des animaux…
Fermes animalières intelligentes : Traçabilité du bétail, suivi du niveau de gaz toxique, suivi du développement des animaux, surveillance des cultures hydroponiques, etc.
Logistique : Suivi des conditions de transport, localisation de colis, détection d’incompatibilité de stockage, traçabilité de flotte, etc.
Contrôle industriel : Suivi de machine, de l’état des équipements, de la qualité de l’air intérieur, suivi de la température, détection du niveau d’ozone, localisation d’équipements, diagnostic de véhicules, etc.

Dossier complet & source : www.objetconnect.com