Article

Tout savoir sur le réseau LoRa en 3 points essentiels par Synox
Tout savoir sur le réseau LoRa en 3 points essentiels par Synox
Par Romain Doussau dans actualité Publié 12 décembre 2017 0 Commentaire

Le réseau LoRa, basé sur la technologie LoRaWan, est un protocole qui a été développé afin de mieux répondre aux problématiques des objets connectés.

Le LoRa est entrain de révolutionner le monde de l’Internet des Objets. Nous vous proposons d’y voir plus clair en trois points essentiels à retenir pour mieux connaitre cette technologie qui a un bel avenir devant elle.

Le LoRa se base sur le standard LPWAN.

Mais savez-vous ce que signifie l’acronyme signifie “Low Power Wide Area Network“.

Ce terme est composé de trois parties :

  1. Low Power – Faible consommation d’énergie
  2. Wide Area – Zone étendue
  3. Network – Réseau

Lower Power – Faible consommation

C’est probablement l’un des plus gros enjeux dans l’IoT (Internet des objets). Compte tenu du positionnement des appareils, un raccord sur prise électrique est très souvent impossible. On ne peut pas mettre à disposition un prise secteur pour chaque compteur d’eau connecté par exemple. Ainsi, les différents fabricants optent pour un usage sur pile. L’efficacité énergétique est donc cruciale car toute intervention sur site pour remplacer des batteries représente un coût important pour une société. Il faut alors optimiser l’énergie dépensée par chaque appareil connecté pour effectuer sa transmission d’information sur le réseau. D’où le dilemme suivant : comment envoyer des données sur des distances importantes avec le moins d’énergie possible ? Cela est rendu possible grâce à la bande passante. Plus la bande passante est réduite moins il faudra d’énergie à un appareil pour transmettre ses données sur le réseau car le taux de transfert de l’information sera faible. C’est un peu comme si l’on comparait le trafic d’une piste cyclable à celui d’une autoroute toute proportion gardée. A titre de comparaison les téléphones portables que nous utilisons quotidiennement permettent d’envoyer d’important volumes de données rapidement toutefois cela se fait au détriment de batterie qui au mieux en fonction des usages vous permet de passer une journée entière avant d’avoir à brancher votre smartphone sur secteur.

Wide Area – Zone étendue

La plupart de vos appareils domestiques se servent d’une connexion WI-FI pour se connecter à internet mais avec une contrainte évidente. Ils doivent rester positionnés à quelques mètres de votre routeur/box ADSL. Pour ce qui concerne l’Internet des Objets, il faut couvrir des distances bien plus importantes. Nous ne sommes plus à l’échelle d’une habitation mais de territoire en termes de couverture. Cette notion de distance est importante car dans le cas de l’Internet des Objets (IoT), les appareils peuvent être positionnés partout que cela soit en haut d’une montagne, sous une plaque d’égout ou encore dans des canalisations.

Network – Réseau

La principale différence entre un appareil standard et un appareil connecté réside dans la capacité du second à pouvoir se connecter à internet. Il faut ainsi un réseau pour connecter la multitude d’objets qui nous entourent aujourd’hui. Ce réseau doit être basé sur des standards pour la simple raison que les objets connectés ne sont pas tous conçus par un seul et même fabricant. Ces standards internationaux sont ainsi acceptés par tous les acteurs.

En conclusion

Ces 3 différents points vous permettent ainsi de mieux cerner les principaux enjeux dans la réalisation d’un projet d’objets connectés à savoir capter la donnée, peu importe le lieu et l’endroit, optimiser les coûts liés à l’installation ou la maintenance du matériel mais aussi opter pour une solution de connectivité pour connecter les objets suffisamment dimensionnée pour rendre tout cela réalisable et fiable notamment au niveau de la sécurité des données.

Par Yannick Lecroart, Technicien Informatique chez Synox.

Source : www.synox.io

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter