Article

Qualcomm veut accélérer l’adoption de l’IoT résidentiel
Qualcomm veut accélérer l’adoption de l’IoT résidentiel
Par Romain Doussau dans actualité Publié 30 mai 2017 0 Commentaire

Avec sa Mesh Networking Platform, Qualcomm entend réunir les conditions pour apporter connectivité et gestion de réseau aux objets connectés.

Qualcomm veut améliorer la connectivité résidentielle et particulièrement celle de l’Internet des objets (IoT). Pour les particuliers comme pour les opérateurs et fournisseurs de produits matériel. Sa filiale Qualcomm Technologies vient de profiter du Computex de Taipei pour annoncer Qualcomm Mesh Networking Platform. Cette « combinaison de technologies » destinée aux équipementiers et aux opérateurs « apportera la prochaine génération de connectivité à domicile », assure l’entreprise américaine.
Concrètement, cette plate-forme de réseau maillé entendra fournir une connectivité de qualité à tous les objets connectés quel que soit leur emplacement dans le lieu de résidence. Elle s’accompagnera de fonctionnalités de contrôle à la voix, d’un système de gestion et de sécurité centralisés ainsi que d’une gamme de fonctionnalités du système de maillage pour les réseaux de classe opérateur.

Wifi auto-configurable et support des assistants vocaux

Elle s’appuiera principalement sur le SoC réseau IPQ40x8/9 aujourd’hui intégré à de nombreux produits destinés aux réseaux maillés. Plusieurs technologies l’accompagneront. A commencer par le Wifi auto configurable (SON pour Self-Organizing network) qui entend faciliter la configuration du réseau sans fil sans intervention (ou presque) de l’utilisateur. Les FAI pourront également s’appuyer sur les fonctionnalités de classe opérateur pour porter leurs services de Wifi SON sur des environnements silicium alternatifs à ceux de Qualcomm via des API et une gestion centralisée dans le Cloud, y compris pour le monitoring et la prévention d’incidents.

Concernant le pilotage à la voix, outre les micros et haut-parleurs, Qualcomm déclare supporter les principales applications d’assistants dans le Cloud pour assurer l’interaction vocale des consommateurs avec leurs objets. On pense bien sûr aux Echo d’Amazon et Home de Google ou encore à un futur concurrent du côté d’Apple mais probablement pas à Djingo, l’assistant vocal d’Orange, exclusivement consacré au réseau de l’opérateur.

Une multitude de technologies sans fil

Le transport des données vers la box est assuré en Wifi (dont le 802.11 ac/ad/ax) ainsi qu’en CPL (qui transforme le réseau électrique en réseau informatique). Les protocoles de communication locale sont variés : les classiques Wifi et Bluetooth se verront complétés de la connectivité CSRmesh (la technologie maillée de Qualcomm destinée au Bluetooth) et des technologies à base de 802.15.4 (réseau sans fil local à faible consommation et courte portée) utilisé par des solutions comme le ZigBee et le 6LoWPAN.

Sur le papier, cette nouvelle plate-forme intègre donc suffisamment de technologies réseau pour séduire le plus grand nombre de fabricants d’objets communicants résidentiels tout en offrant aux opérateurs une solution pour gérer le réseau local des abonnés (ou leur donner la possibilité de le gérer eux-mêmes). Les éléments semblent réunis pour accélérer l’adoption de la maison connectée (ou smart home) a priori. « Avec notre nouvelle plate-forme de réseau Mesh, nous construisons la fondation pour accélérer la prochaine génération de systèmes maillés afin d’améliorer encore les services connectés dans la maison », est convaincu Gopi Sirineni, vice-président en charge des produits chez Qualcomm Technologies.

Source : www.silicon.fr