Article

Le protocole de gestion et de maintenance opérationnelle à distance LightWeight M2M est définitivement adopté
  • DataPrint
  • actualité
  • Le protocole de gestion et de maintenance opérationnelle à distance LightWeight M2M est définitivement adopté
Le protocole de gestion et de maintenance opérationnelle à distance LightWeight M2M est définitivement adopté
Par Romain Doussau dans actualité Publié 24 février 2017 0 Commentaire

Déjà populaire sur les marchés des communications de machine à machine (M2M) et de l’Internet des objets (IoT) industriel, la version 1.0 du protocole LightWeight M2M (LwM2M) vient de passer du statut de Candidate Release à celui de spécification OMA (Open Mobile Alliance) dûment approuvée.

Déclinaison allégée – comme son nom l’indique – du protocole OMA-DM (Device Management), LightWeight M2M est un protocole de gestion et de maintenance opérationnelle à distance spécifiquement édictée pour les capteurs et équipements à ressources contraintes (alors qu’OMA-DM avait été élaborée à l’origine pour les terminaux mobiles). Il est basé sur l’architecture Rest (Representational State Transfer) de l’IETF (Internet Engineering Task force), définit un modèle extensible de ressources et de données et s’appuie sur le standard de transmission sécurisée CoAP (Constrained Application Protocol), variante de HTTP conçue pour les réseaux à bas débit et basse consommation.

La publication de la spécification LwM2M a été saluée par des poids lourds de l’industrie qui utilisé déjà le protocole dans certains de leurs produits à l’instar des sociétés ARM (mbed IoT Device Platform), Ericsson (Dynamic Digital Interaction), Gemalto (modules), Huawei (OceanConnect IoT Platform), Microsoft (Azure), Nokia (Impact IoT Platform) et Sierra Wireless (modules, passerelles et plates-formes IoT).

Publié en tant que Candidate Release dès 2014, le protocole LwM2M est promis à une diffusion rapide selon la société d’études Idate Digiworld. « La base installée de capteurs et d’équipements compatibles LwM2M dépassera les 235 millions d’unités en 2022 contre moins de 500 000 en 2015 », prédit ainsi Samuel Ropert, chef des activités IoT pour le cabinet d’analystes.

La publication de la version LwM2M 1.0 a également été saluée par le groupe de travail Eclipse IoT qui a indiqué que le projet open source Leshan, qui planche sur une implémentation Java du standard LwM2M pour applications sur serveur, a publié une nouvelle mouture de la spécification Leshan 1.0, basée sur LwM2M 1.0. Placé sous l’égide de Sierra Wireless, le projet Leshan est le fruit de contributions de 25 sociétés dont Sierra Wireless et Bosch Software Innovations. Le projet open source Eclipse Wakaama, qui travaille sur une implémentation en langage C de la spécification LwM2M, supportera aussi la version récemment approuvée par l’alliance OMA.

Source : www.lembarque.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici :
icone newsletter