Article

Plus de 66 millions de connexions pour l’ IoT industriel en 2017
Plus de 66 millions de connexions pour l’ IoT industriel en 2017
Par Romain Doussau dans actualité Publié 29 mars 2017 0 Commentaire

Grâce à l’Internet des objets ( IoT ), l’industrie devrait accélérer la connexion de ses systèmes aux réseaux numériques.

Les objets connectés constitueront-ils la passerelle permettant à l’industrie d’accélérer son adoption des services Cloud et de connecter ses systèmes historiques aux réseaux numériques ? S’il est encore trop tôt pour l’affirmer, force est de constater que le secteur industriel embrasse largement l’Internet des objets (IoT).

Les applications propres à la production industrielle devraient ainsi générer plus de 138 millions de dollars de chiffre d’affaires en connectivité des réseaux cellulaires et satellites en 2017, avance ABI Research. Cette année, le marché de l’IoT industriel (IIoT) devrait générer 13 millions de connexions fixes et sans fil supplémentaires portant le total à 66 millions de lignes dans le monde.

Une poussée qui s’explique notamment par des accès plus économiques aux services. « Les coûts de stockage des données et de traitement des calculs ont considérablement diminué ces dernières années, ce qui a rendu la numérisation des équipements industriels possible pour presque toutes les activités de fabrication, considère Jeff Orr, directeur de recherche chez ABI. De nouvelles applications sont possibles, y compris l’analyse prédictive, la modélisation numérique, et l’acquisition de connaissances qui permet de nouveaux modèles d’affaires et des sources de revenus. »

Un quart des connexions sans fil

Les trois quarts des connexions s’effectueront sur des lignes fixes (DSL, modem câble, Ethernet, RTC). Le liens sans fil ne compteront que 25% de l’ensemble des nouvelles connexions IIoT en 2017. Les technologies de réseau bas débit à longue portée et basse consommation (LPWA) bénéficieront de la plus forte croissance au cours des quatre prochaines années, selon le cabinet d’études, avec des offres comme celles de Sigfox ou les acteurs de la Lora Alliance mais aussi les protocoles 4G dédiés aux objets des réseaux cellulaires (LTE-M, NB-IoT).

Cette poussée de connectivité viendra d’Asie-Pacifique principalement ou se concentreront 5 millions de connexions sur le 13 millions attendues. La demande évoluera jusqu’à atteindre 18 millions de connexions supplémentaires en 2021 mais au prix d’une pression tarifaire puisque l’activité ne devrait alors générer « que » 122 millions de dollars.

« Au fur et à mesure que les connexions augmentent, les fabricants pourront extraire des données pour les utiliser dans les applications d’analyse et, en fin de compte, fournir de meilleures communications au niveau de l’équipement pour améliorer le flux de travail », commente l’analyste d’ABI. Un cercle vertueux qui ne demande qu’à tourner.

Source : www.silicon.fr