Article

Partenaire Objenious : Stéphane Allaire met la géolocalisation LoRa au coeur de l’IoT
Partenaire Objenious : Stéphane Allaire met la géolocalisation LoRa au coeur de l’IoT
Par Romain Doussau dans actualité Publié 24 janvier 2018 0 Commentaire

Objenious, la filiale IoT de Bouygues Telecom, principal promoteur du réseau basse consommation longue portée LoRaWAN, veut devenir bien plus qu’un fournisseur de connectivité. Stéphane Allaire, président d’Objenious nous explique en détail les tenants et aboutissants des nouvelles offres de géolocalisation et d’extension de couverture réseau.

Le 30 novembre 2017, Objenious, la filiale IoT de Bouygues Telecom annonce la première offre de géolocalisation LoRaWAN sans GPS sur le territoire français.
Basée sur une tarification de 3 euros par an et par objet, elle permet de géolocaliser des outils ou des produits en intérieur et en extérieur. Le promoteur du réseau LoRaWAN en France a également commercialisé une solution nommée Coverage on demand reposant sur une gateway plug and play proposée à 990 euros HT. Nous avons interrogé Stéphane Allaire, président d’Objenious qui nous a expliqué la stratégie de son entreprise autour de ces deux offres.

A la fin du mois de novembre dernier, vous évoquez un chiffre d’affaires de deux millions d’euros pour Objenious. Confirmez-vous ce montant en ce début d’année 2018 ?

Oui, tout à fait. Nous avons multiplié notre chiffre d’affaires par 4 entre 2016 et 2017. Cela peut paraître modeste, mais ce sont des sommes qui sont 100 % IoT sur le territoire Français. Aujourd’hui, nous avons réussi le pari de devenir incontournable sur la question en France.

Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs les grands principes de l’offre de géolocalisation ?

L’offre de géolocalisation d’Objenious fonctionne à l’aide d’une technologie nommée TDOA, acronyme de Time Difference Of Arrival. Cela repose sur de la triangulation. Quand un objet envoie un message, nous horodatons à 30 nanosecondes près l’heure à laquelle arrive ce message sur nos antennes LoRa. Ensuite, nous allons utiliser des solveurs mathématiques composés d’algorithmes pour estimer la position de cet objet. S’il y a cinq antennes qui ont reçu le message, le solveur va effectuer une résolution de l’équation à partir des temps de parcours du message aux antennes. Plus il y a d’antennes, plus la géolocalisation est précise.

Quels sont les avantages de cette technologie par rapport à un GPS traditionnel ?

Aujourd’hui il existe trois types de géolocalisation. La plus connue est la géolocalisation par GPS. L’avantage de la géolocalisation par TDOA par rapport à cette dernière est qu’il n’y a pas de composants à ajouter dans un objet connecté basique compatible avec le réseau LoRaWAN.

Deuxième point, cette technologie de géolocalisation ne consomme pas spécifiquement d’énergie contrairement au GPS. En effet, le calcul de la localisation est effectué par le réseau à partir du message transmis ce qui permet de préserver la batterie et l’autonomie des objets. Autre avantage par rapport au traditionnel GPS, la TDOA utilisée avec le réseau LoRaWAN permet de faire de la géolocalisation en intérieur. Les signaux radio de ce LPWAN se propagent dans les bâtiments, et nous sommes donc capables de localiser un objet dans un hangar ou un immeuble.

En revanche, à l’extérieur la précision est moindre qu’avec un GPS qui peut localiser à quelques mètres. Avec la TDOA nous sommes davantage dans un ordre de précision de 50 mètres en zone dense, de 100 mètres en zone moyennement dense et de 250 mètres en zone rurale, suivant le nombre d’antennes LoRa.

Il existe également un troisième type de géolocalisation, mais beaucoup moins précis. C’est la macro géolocalisation qui repose sur le calcul de la force du signal entre un objet et une antenne d’un réseau.

Nous sommes les premiers à offrir de la géolocalisation TDOA sur l’ensemble du territoire Français. Cela a demandé à Objenious et Bouygues Telecom d’effectuer des réglages précis des antennes pour respecter l’horodatage à 30 nanosecondes près. Aujourd’hui, nous améliorons cette technologie par le biais du machine learning. Pour répondre à certains besoins, nous combinons la géolocalisation TDOA et GPS afin de gagner en précision et réduire la consommation énergétique. En calculant la différence de position entre les deux solutions technologiques, nous corrigeons le positionnement à l’aide d’algorithmes qui apprennent de ce décalage.

Est-ce que vous considérez l’offre de géolocalisation comme un produit d’appel pour Objenious ?

Pour moi, ce n’est pas un produit d’appel. Nous ne voulons pas seulement proposer une offre de connectivité simple, car nous nous apercevons que la connectivité peut apporter bien d’autres choses à nos clients. La géolocalisation via la TDOA apporte une vraie plus-value à nos clients. Je vous donne un exemple très concret : un client a une palette de glaces et il se rend compte que la température est supérieure à ce qu’elle devrait être. En connectant cet asset avec une balise de géolocalisation, le client peut ainsi bénéficier d’un avantage certain.

Nous sommes vraiment dans cette optique, nous n’offrons pas que de la connectivité nue, nous essayons d’apporter un certain nombre d’enablers technologiques qui permettront d’offrir davantage de services à nos clients et à nos partenaires de proposer de nouvelles solutions. Nous nous sommes toujours positionnés comme un apporteur de solutions. Nous enrichissons régulièrement nos offres avec les fonctionnalités demandées par nos clients. Cela va de la géolocalisation avec la TDOA, au complément de couverture, avec les deux offres de Coverage On Demand. Nous voulons aider nos clients et nos partenaires à bénéficier de l’ensemble des briques nécessaires (enablers technologiques) à leurs projets IoT.

En novembre 2017, vous annonciez 30 clients qu’en est-il aujourd’hui ? Quelles sont les perspectives de ce côté ?

Aujourd’hui, nous avons une trentaine de clients qui sont en production et nous avons plus de 80 clients qui ont signé avec Objenious autour de POC de taille significative. Nous avons également signé un beau contrat avec Arteria afin que ce partenaire déploie 1000 antennes supplémentaires en complément de couverture réseau. Nous avons gagné des contrats significatifs. La SNCF, Somfy, la SANEF ou encore Storengy, une filiale d’Engie, sont quelques-uns des clients avec qui nous réalisons des projets très intéressants.

Objenious a également lancé l’offre Coverage on Demand. En quoi consiste-t-elle ?

Le grand principe de l’offre Coverage on Demand repose sur les besoins spécifiques des clients. Une entreprise située en zone rurale qui souhaiterait connecter un bâtiment ne pourra pas forcément bénéficier d’une couverture optimum LoRaWAN en sous-sol. Avec Coverage on Demand, nous apportons une solution clé en main : une micro gateway fabriquée par MultiTech. Cette dernière offre la possibilité de diffuser un réseau LoRaWAN tout autour d’elle sur un rayon de deux kilomètres.

Toutes les données collectées en LoRaWAN sont envoyées par le biais du réseau mobile (4G) Bouygues Telecom. Il s’agit véritablement d’une solution Plug and Play. Le client a juste à brancher cette gateway, tandis qu’Objenious bénéficie de son côté d’une extension du cœur de réseau LoRaWAN à travers un APN. Aujourd’hui, nos clients ont tous les avantages d’un réseau privé avec ceux d’un réseau public. Les industriels peuvent ainsi suivre précisément des assets au sein de leurs entrepôts comme des palettes, des outils ou des produits.

Est ce que la micro gateway LoRa d’Objenious a séduit les entreprises ?

Oui, très clairement. En moins d’un mois, nous avons écoulé une centaine d’unités dans le cadre de l’offre et la demande est importante. Comme nous ne faisons pas du Coverage on Demand privatif, chaque client qui rajoute une micro gateway fait bénéficier du réseau LoRaWAN à toutes les entreprises aux alentours dans un rayon de deux kilomètres. Nous avions lancé des expérimentations avec des clients avant la commercialisation. Aujourd’hui, ils sont très satisfaits et cela a même dépassé nos espérances.

Pour être très clair, certains d’entre eux avaient des entrepôts en Europe et souhaitaient savoir si le matériel envoyé depuis la France était correctement réceptionné dans ces derniers. Nous avons installé la gateway dans un autre pays européen et comme la fréquence du réseau LoRa est la même (867 MHz) sur ce territoire, et que la carte SIM présente dans la gateway accepte le roaming dans cette zone, nous sommes capables de couvrir des sites en dehors du territoire français. Un de nos clients était tellement satisfait que nous sommes déjà avec lui dans trois pays.

Quels sont les objectifs d’Objenious pour l’année 2018 ?

Il est certain que nous souhaitons une croissance du chiffre d’affaires, mais nos objectifs sont à deux niveaux. La première chose, nous souhaitons que nos clients soient pleinement satisfaits. Le premier critère du pilotage de l’entreprise Objenious, c’est ce que l’on appelle le NPS : le Net Promoter Score. Il s’agit d’une méthode d’évaluation de la satisfaction client basée sur une simple question : « est-ce que vous recommanderiez le service offert par une entreprise ou prestataire ? ». Je suis certain que le succès d’une entreprise vient par la satisfaction de ses clients. Ce n’est pas étonnant qu’Apple ait l’un des plus hauts Net Promoter Score. L’un des enjeux de 2018 pour Objenious comme en 2016 et 2017, c’est de faire que les clients qui travaillent avec nous soient vraiment heureux de ce que nous leur apportons.

Le deuxième enjeu pour Objenious n’est autre que d’attirer de nouveaux clients, de continuer sur notre lancée après en avoir réuni 80 en 2017. Il s’agit également d’augmenter le nombre d’objets connectés à notre réseau LoRaWAN : l’IoT est une économie de bas prix, mais de gros volumes. Nous allons chercher le volume. Enfin, notre volonté de créer de nouveaux partenariats reste inchangée. Nous restons fidèles à notre principe : nous ne ferons pas tout tout seuls, notre écosystème de partenaires créatifs et impliqués contribuera au succès d’Objenious en 2018.

Source : www.objetconnecte.com

Voir aussi : Objenious lance des offres de géolocalisation d’objets low cost et de réseau à la demande.