Article

Le nombre de systèmes IoT dans l’agriculture va progresser de 10% par an d’ici à 2021
Le nombre de systèmes IoT dans l’agriculture va progresser de 10% par an d’ici à 2021
Par Romain Doussau dans actualité Publié 5 décembre 2017 0 Commentaire

Selon les analystes de Berg Insight, la base installée opérationnelle de dispositifs IoT sans fil dans le domaine de l’agriculture a atteint 17 millions de points connectés fn 2016.

Ce nombre pourrait progresser à un rythme annuel moyen de 10% pour se hisser à 27,4 millions de points connectés dès 2021. Parmi les technologies radio mises en œuvre en agriculture, celles bâties sur la norme de communication bas débit, faible portée et basse consommation IEEE 802.15.4 (ou LR-WPAN, Low Rate Wireless Personal Area Network) sont les plus utilisées, en raison des applications déjà largement répandues de surveillance des vaches laitières.

Quant aux principales applications qui mettent à profit les technologies radio cellulaires, on les trouve du côté des systèmes télématiques embarqués dans les machines agricoles, qui agrègent des données issues de capteurs de terrain pour les afficher en temps réel sur un écran. Ces liaisons cellulaires représentaient environ, selon Berg Insight, 800 000 points de connexion à la fin de l’année 2016 et pourraient atteindre en 2021 3,1 millions de connexions, soit une progression annuelle moyenne de 30,2%. Dans ce paysage, les connexions reposant sur des réseaux LPWAN (comme Sigfox ou LoRa) devraient toutefois bénéficier du taux de progression le plus élevé (sans que Berg Insight ne chiffre cette progression).

L’évolution positive du marché est liée au fait que l’agriculture reste sous-équipée en solutions IoT sans fil par rapport à d’autres secteurs. Par ailleurs, les besoins de modernisation et de maîtrise du travail des agriculteurs sont en adéquation avec les bénéfices apportés par les systèmes de l’IoT. Conséquence, Berg Insight voit de plus en plus de fabricants d’équipements agricoles et laitiers s’associer à des acteurs plus petits et spécialisés pour développer et adapter ces technologies aux contraintes propres au domaine agricole, qu’il s’agisse de production végétale, d’élevage d’animaux ou d’agriculture de “précision” (maraîchage, cultures hors sol…).

Ainsi, pour Berg Insight, un groupe d’entreprises apparaît aujourd’hui en pointe sur le marché des solutions IoT pour l’agriculture à l’instar de Deere & Company, Trimble, Topcon Positioning Systems et Raven Industries, ou encore dans une moindre mesure Agco, Ag Leader Technology, Dickey-john et Hexagon. Dans le domaine de la production laitière, une société importante comme DeLaval propose par exemple d’ores et déjà des systèmes de suivi et de contrôle de la production laitière entièrement connectés.

Parallèlement, des fournisseurs de technologies de capteurs spécialisés dans la surveillance de vaches laitières émergent comme le néerlandais Nedap ou la société SCR du groupe The Allflex Group.

« Les principaux fournisseurs d’équipements pour le domaine agricole investissent désormais dans des plates-formes techniques de l’IoT avec des solutions matérielles et logicielles issues de tierces parties, car désormais ces équipements agricoles font partie d’un ensemble plus large », commente Fredrik Stålbrand, analyste IoT chez Berg Insight.

L’environnement technologique de plus en plus complexe dans lequel évoluent les agriculteurs exige également des revendeurs capables d’offrir une palette de services plus étendue afin d’intégrer les technologies utilisées dans les systèmes de production avancés.

« L’interopérabilité entre systèmes reste cependant un défi, souligne M. Stålbrand. Et le besoin de services et de soutien technique de la part des revendeurs locaux devrait augmenter avec l’adoption continue de solutions agricoles fondées sur des systèmes de détection sur le terrain et de technologies de surveillance animale. »

Source : www.lembarque.com