Article

Le nombre de connexions IoT aux réseaux LPWAN publics va croître de 206% par an d’ici à 2021
Le nombre de connexions IoT aux réseaux LPWAN publics va croître de 206% par an d’ici à 2021
Par Romain Doussau dans actualité Publié 19 décembre 2017 0 Commentaire

Si l’on en croit la société d’études IHS Markit, le nombre de connexions aux réseaux radio publics longue portée et basse consommation (LPWAN), bâtis sur des technologies du type NB-IoT, LoRaWAN, LTE-M ou Sigfox, va dépasser la barre du milliard d’ici à 2021 et afficher une croissance moyenne de 206% par an entre 2014 et 2021.

Selon IHS Markit, le marché NB-IoT (le NB-IoT a été intégré dans la Release 13 des spécifications 3GPP en 2016) a bénéficié d’un sérieux coup de pouce en juin 2017 lorsque le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information a mis en place un cadre réglementaire qui prévoit le déploiement de 400 000 stations de base NB-IoT d’ici à la fin de l’année et de 1,5 million de sites NB-IoT d’ici à 2020. Avec un objectif de 20 millions de connexions d’ici la fin décembre et de 600 millions de connexions d’ici à la fin 2020 !

« Le marché IoT cellulaire était déjà en pleine effervescence en Chine puisque les trois grands opérateurs de l’empire du Milieu avaient vu le nombre de connexions IoT cellulaires passer de 53,5 millions en 2014 à 160,2 millions en 2016, détaille Sam Lucero, analyste senior en charge de l’Internet des objets chez IHS Markit. Avec l’engagement démonstratif du gouvernement central en faveur d’un déploiement rapide du NB-IoT dans tout le pays, associé aux bénéfices clés que cette technologie apporte à de nombreux cas d’usage, il est désormais probable que le nombre de connexions NB-IoT au niveau mondial s’élève à près de 450 millions en 2021, même en considérant que les opérateurs chinois ne réussissent pas à atteindre les objectifs très ambitieux fixés par leur gouvernement. »

Sur le marché des réseaux LPWAN déployés dans les bandes de fréquence accessibles sans licence, la technologie LoRaWAN a affiché une croissance plus importante que prévu en 2017, note encore la société d’études qui anticipe près de 300 millions de connexions LoRaWAN publiques (i.e. mises en place dans le cadre d’un service proposé par un opérateur de réseau LoRaWAN) d’ici à 2021. IHS Markit est toutefois plus circonspect envers Sigfox dont les perspectives se sont assombries en 2017.

« En tant que start-up financée par du capital-risque, Sigfox a toujours représenté un pari risqué pour ses partenaires et clients désireux de déployer des applications IoT, indique Lee Ratliff, analyse en charge de la connectivité IoT pour la société d’études. Ce risque est aujourd’hui encore plus grand au moment où se lèvent des incertitudes sur la situation financière de la société et que plusieurs cadres supérieurs ont quitté l’entreprise. » Les événements de 2017 ont creusé l’avance de LoRa sur Sigfox alors que la prise de part de marché est aujourd’hui critique pour ces deux technologies face aux déploiements massifs du NB-IoT prévus ces prochaines années, ajoute IHS Markit. « Si LoRa et Sigfox sont similaires d’un point de vue technique, leurs modèles économiques sont très différents et la minimisation des risques joue clairement à l’avantage de LoRa », conclut Lee Ratcliff.

Source : www.lembarque.com