Article

Microsoft parie sur l’IoT « situationnel » pour transformer les espaces de travail
Microsoft parie sur l’IoT « situationnel » pour transformer les espaces de travail
Par Romain Doussau dans actualité Publié 14 juin 2018 0 Commentaire

Quel rôle pour l’Internet des objets dans l’espace de travail de demain ? Microsoft a communiqué sa vision entre Taïwan et Las Vegas sous l’angle de l’« intelligence situationnelle ».

D’un côté, la conférence IBcon, qui réunit, à Las Vegas, les professionnels de l’immobilier. De l’autre, le salon Computex de Taïwan, où l’industrie high-tech est à l’affiche.

Microsoft a coché les deux événements pour y détailler sa vision de l’espace de travail du futur. Avec un dénominateur commun : les « Windows Collaboration Displays ».

Ces « écrans collaboratifs » sont basés sur Microsoft 365 (offre qui regroupe Windows 10, Office 365 et Enterprise Mobility + Security).

Ils s’apparentent au Surface Hub, dont la deuxième génération est sur les rails. Mais ce sont des partenaires qui les fabriquent et les vendent sous leur marque (Sharp pour le modèle 70 pouces présenté).

Microsoft préfère mettre en avant une autre caractéristique de ces « Collaboration Displays » : leur capacité à exploiter des fonctions d’« intelligence situationnelle ».

Les fonctions en question viennent d’être ajoutées – en bêta privée – à l’offre Azure IoT. Elles permettent, grâce aux capteurs intégrés dans les écrans, de modéliser l’environnement de travail, les individus et leurs interactions.

Un aperçu de ce concept avait été donné le mois dernier lors de la conférence Build. Une salle de réunion équipée d’un Surface Hub accueillait personnellement les participants et les ajoutait automatiquement sur la liste des présents.

Microsoft va plus loin, affirmant qu’il serait théoriquement possible de suivre jusqu’aux déplacements d’une chaise ou d’un bureau. Et de mentionner des partenaires qui ont mené des expérimentations pour de la maintenance, de la géolocalisation en intérieur ou encore l’organisation des tournées de nettoyage.

Aucune date de commercialisation n’est annoncée pour les « Collaboration Displays ». Tout au plus est-il question d’une sortie avant la fin de l’année. Pas non plus de prix communiqué. On se rappellera que le ticket d’entrée avoisine les 10 000 dollars pour le Surface Hub.

Autre invité du Computex : Windows 10 IoT Core Services. Il s’agit d’une déclinaison payante de l’OS Windows 10 IoT Core, lancé en 2015 et tourné vers l’Internet des objets.

Outre dix ans de support par l’intermédiaire du canal LTS, elle apporte un centre de gestion des mises à jour. Ainsi qu’un service cloud qui contrôle l’intégrité des appareils au démarrage et permet, en association avec un gestionnaire de type Azure IoT Device Management, de les reconfigurer.

Source : www.itespresso.fr