Article

L’IoT, l’industrie 4.0 et les start-up redonnent du tonus aux sous-traitants d’Europe de l’Ouest
  • DataPrint
  • actualité
  • L’IoT, l’industrie 4.0 et les start-up redonnent du tonus aux sous-traitants d’Europe de l’Ouest
L’IoT, l’industrie 4.0 et les start-up redonnent du tonus aux sous-traitants d’Europe de l’Ouest
Par Romain Doussau dans actualité Publié 18 décembre 2017 0 Commentaire

La publication de la 15e édition de l’étude de marché de Reed Electronic Research (RER) sur la sous-traitance électronique en Europe vient à point nommé renforcer les orientations de la profession concernant la feuille de route vers l’industrie électronique du futur (*).

Après plusieurs années d’absence ou de faible croissance, le marché de la sous-traitance en électronique repart à la hausse tirée par la croissance des productions de type « high value-low volume » que réclament les applications croissantes de l’Internet des objets, de l’Industrie 4.0 et un nombre croissant de start-up, analyse RER.

Certes les taux de croissance prévus par RER sont faibles en regards d’autres études de marché, mais la tendance est la même : l’Europe de l’Ouest a enrayé son déclin face au marché de l’Europe de l’Est, terre de prédilection des grands sous-traitants mondiaux pour la production en grands volumes de produits de masse (3C pour consumer, computer, communications).

Ainsi, les revenus des sous-traitants en Europe de l’Ouest ont progressé pour la seconde année de suite pour atteindre 11,2 milliards d’euros et devraient croître en moyenne de 2,8% par an d’ici à 2021, tirés par les secteurs de l’aéronautique/défense, de l’automobile, du médical, de l’industriel et du contrôle, et des télécoms. Le marché de l’industriel et du contrôle, le secteur le plus important pour la sous-traitance en Europe de l’Ouest, devrait même croître en moyenne de 4,85% par an d’ici à 2021, tiré par les segments de marché du contrôle, de l’automatisation, des interfaces sans fil et par la demande du secteur du transport, notamment pour le ferroviaire, analyse RER.

En Europe de l’Ouest, le marché de la sous-traitance en électronique a progressé d’environ 2% en 2016 par rapport à 2015, à 11,231 milliards d’euros. Mais cette croissance aurait été de 3,2%, souligne RER, si l’on ne tient pas compte des effets de change entre la livre et l’euro liés au Brexit. Par comparaison, le marché de la sous-traitance en Europe de l’Est /Moyen-Orient, Afrique (CEE/MENA), a crû l’an passé de 3%, à 16,9 milliards d’euros.

Globalement, Reed Electronics Research estime que l’ensemble du marché de la sous-traitance en électronique atteindra 32 milliards d’euros d’ici à 2021.

L’étude de Reed Electronics Research recense plus de 1000 entreprises de sous-traitance en Europe, dont les 80 premières réalisent environ 80% du marché européen de la sous-traitance.

Source : www.vipress.net