Article

L’Europe deviendrait le premier marché des capteurs pour l’IoT en 2021
L’Europe deviendrait le premier marché des capteurs pour l’IoT en 2021
Par Romain Doussau dans actualité Publié 8 novembre 2016 0 Commentaire

A en croire la dernière étude de Transparency Market Research (TMR), l’Amérique du Nord, qui domine actuellement le marché des capteurs pour l’Internet des objets en termes de consommation, se fera dépasser par l’Europe à partir de 2021. Pour le cabinet d’études, ce sont les régulations mises en place par les gouvernements européens et l’intérêt actuel suscité par l’IoT sur le Vieux Continent qui conduiront à ce passage de témoin.

Pour TMR, le marché mondial des capteurs pour l’IoT a représenté 6 milliards de dollars en 2015 et devrait croître de 24,5% par an en moyenne entre 2016 et 2023 pour atteindre alors 34,75 milliards de dollars. Selon le cabinet d’études, -qui semble un peu mélanger les chèvres et les choux-, les principaux acteurs de ce marché sont les Allemands Infineon Technologies et Robert Bosch, le nippo-britannique ARM et les Américains IBM et Honeywell International.

Si l’Europe devrait dépasser l’Amérique du Nord en 2021, la consommation de capteurs IoT dans la zone Asie-Pacifique devrait, quant à elle, progresser en moyenne de 25,4% par an d’ici à 2023.

Côté applications, c’est le segment de l’électronique grand public (terminaux wearables, résidentiel connecté, téléviseurs intelligents, machine à laver connectées, etc.) qui constituera le principal débouché des capteurs pour l’IoT avec 21,9% du total en 2023. Mais c’est la demande dans l’automobile qui devrait progresser le plus vite.

Pour autant, la demande de capteurs pour l’IoT sera bridée si les fournisseurs de solutions ne parviennent pas à surmonter les problèmes de sécurité qui menacent l’Internet des objets, tempère Transparency Market Research.

Source : www.vipress.net

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter