Article

L’effet IoT, entre opportunités et défis
L’effet IoT, entre opportunités et défis
Par Romain Doussau dans actualité Publié 12 mai 2017 0 Commentaire

Alors que l’essor de l’Internet des Objets (l’IoT) se confirme, DSI et responsables informatiques doivent plus que jamais s’atteler à comprendre les éventuels défis et opportunités inhérents à ces technologies. Les décisions d’aujourd’hui, qu’il s’agisse d’investir dans les objets connectés ou de les mettre en place, auront des répercussions à long terme pour les entreprises. C’est la raison pour laquelle il importe tant d’appréhender correctement le paysage actuel de l’IoT et d’échanger sur les possibilités et les difficultés que cela implique.

L’évolution de la perception de l’IoT au cours des dernières années

En prenant un peu de recul, Gartner constate que le regard porté par les responsables informatiques sur l’IoT a changé au fil du temps. Au départ, beaucoup caressaient l’espoir que cette technologie soit une solution miracle pour résoudre toutes sortes de problèmes au sein du monde informatique. Mais l’an passé, les professionnels ont commencé à réfléchir aux possibles applications de l’IoT, et plus particulièrement aux difficultés que cette technologie pourrait aider à surmonter. D’après Gartner, cette année devrait être celle d’une troisième phase marquée par le déploiement concret de l’IoT dans divers entreprises et domaines d’activité.

A l’avenir, les organisations devront continuer à rechercher l’équilibre entre les possibilités qu’offrent les appareils connectés et les problèmes de sécurité découlant de leur usage. Cette évolution devrait précipiter la disparition de certains types et fabricants de technologies IoT, dans des domaines comme la sécurité des points d’accès, les plateformes IoT intermédiaires ou encore les technologies réseau. En parallèle, d’autres applications tireront leur épingle du jeu.

Les grandes tendances IoT de 2016 toujours d’actualité en 2017 et après

L’IoT pose des interrogations en termes de sécurité, ce qui constitue un frein au déploiement des objets connectés. De nombreux responsables informatiques adaptent leur politique de sécurité à des technologies comme le mobile, le BYOD ou l’adoption de systèmes sur le cloud permettant de passer de logiciels sur site à des applications virtualisées. Cependant, ils hésitent à ajouter une technologie supplémentaire à celles déjà en place.

Il faut dire que les mesures de sécurité liées à l’IoT vont souvent au-delà des compétences du responsable informatique moyen, car elles impliquent de gérer des appareils et objets physiques. L’enquête Backbone Gartner 2016 sur l’IoT montre ainsi que 32% des DSI citent les problématiques de sécurité entourant cette technologie comme étant le premier obstacle à sa réussite. La recherche d’un équilibre entre les possibilités qu’offrent les objets connectés et les problèmes de sécurité découlant de leur usage continuera vraisemblablement d’être une des grandes tendances des prochaines années.

Une autre tendance qui prendra de l’ampleur en 2017 est la recherche d’application IoT parfaite. L’année 2016 a laissé entrevoir la technologie qui pourrait faciliter son éclosion : l’intelligence artificielle (IA). Les applications dotées d’IA, de capacités de machine learning et de deep learning s’annoncent déjà pleines de promesses.

Par exemple, le deep learning, sous-catégorie de l’IA et du machine learning, nécessite des quantités de données et une puissance de calcul phénoménales. Or, jusqu’à récemment, il n’existait que peu de cas d’usage viables de cette technologie, principalement en raison du manque de données. La donne a changé, et le deep learning commence aujourd’hui à s’imposer grâce aux gigantesques volumes de données générés par les objets connectés. Dans les prochains mois, la relation entre IoT et IA se fera plus symbiotique encore, et il est probable que l’on voie l’IA – deep learning compris – jouer un rôle de premier plan dans le fonctionnement du prochain must-have que nous réservera l’IoT.

En matière d’IoT, chi va piano, va sano

Dans l’immédiat, Gartner souligne que le premier enjeu sera de faire de l’IoT une priorité, au même titre que d’autres chantiers informatiques comme l’adoption du cloud et du mobile. Il sera également crucial de mener une réflexion poussée sur les questions de sécurité inhérentes à la mise en place de l’IoT. Sachant que cette technologie constitue à ce stade un « plus » et pas encore un prérequis, les décideurs IT ont intérêt à se concentrer sur des projets susceptibles d’être déployés à l’échelle d’un service ou d’une fonction précise, plutôt que de s’attaquer d’emblée à des chantiers d’ampleur nécessitant l’adhésion de leurs dirigeants ou de leur conseil d’administration.

Les responsables informatiques peuvent commencer à intégrer l’IoT en mettant en place des solutions optimisant l’efficacité opérationnelle, comme la gestion des flux de travail, des chaînes logistiques ou des stocks. A terme, ces projets pourront laisser place à des déploiements plus ambitieux, à mesure que l’IoT continue d’évoluer et que les technologies se démocratisent.

Source : www.zdnet.fr

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter