Article

IoT : Flipr connecte les piscines.
IoT : Flipr connecte les piscines.
Par Romain Doussau dans actualité Publié 24 août 2016 0 Commentaire

Flipr, la start-up qui connecte les piscines, en pleine collecte de fonds

Un pied à Perpignan et un autre à l’IoT Valley de Labège, la start-up Flipr a conçu un objet connecté et une application pour analyser la qualité de l’eau et guider l’entretien des piscines privées. Les trois cofondateurs lanceront la semaine prochaine une première collecte de fonds via la plateforme Wiseed et recherchent des investisseurs pour lever globalement de 400 000 à 500 000 euros.

Flipr

Fixé au bord de la piscine, le capteur intelligent et autonome de Flipr mesure en temps réel des paramètres de qualité de l’eau (chlore, pH, dureté, alcalinité…). Couplées à des données comme les prévisions météo et les indices UV, ces datas sont transmises via le réseau Sigfox dédié à l’Internet des objets à l’application ad hoc consultable sur smartphone iOS ou Android (peut-être sur smartwatch en 2017).

Pourvue d’algorithmes prédictifs développés par Flipr, l’application traite les données pour prodiguer les conseils et bons dosages pour l’entretien de la piscine. « De quoi réaliser des économies d’un tiers sur le coût annuel », assure l’un des cofondateurs, le Perpignanais Paul Costaseca. Créée en avril 2016, la start-up Ctac-Tech, qui développe Flipr, vise le marché des piscines des particuliers, d’abord en France – 2e parc mondial avec 1,8 million de propriétaires -, puis rapidement en Espagne et Italie, qui suivent juste derrière.

LE FRUIT D’UN START UP WEEK END

A l’origine du concept, Paul Costaseca a rencontré ses deux partenaires Sven Fonteny et Florent Vidal début 2015, lors du 1er Startup Weekend Perpignan. « Le trio a bien fonctionné, le projet a été validé et nous avons décidé de continuer », explique-t-il. Depuis le début, ils sont accompagnés par l’Agence de développement économique (ADE) de la communauté urbaine Perpignan Métropole et s’achèvera fin septembre une période de neuf mois d’accompagnement par l’accélérateur Connected Camp de l’IoT Valley de Labège. « Il nous apporte l’accompagnement technologique et un fort réseau », confie Paul Costaseca. Si bien que les dirigeants vont conserver la R&D près de Toulouse « où l’écosystème est très favorable », et le bureau commercial et marketing à Perpignan. Flipr, finaliste du concours Avnet, bénéficie aussi d’une bourse French Tech Bpifrance.

EN TEST

Actuellement, douze propriétaires de piscines testent en grandeur nature le système Flipr. La précommande a même été ouverte sur le site Internet (offre à 290 € TTC). Si la vente directe sera maintenue, Flipr cherche parallèlement à monter un réseau de distributeurs de type grande surface spécialisée et piscinistes, et a déjà entamé des discussions avec trois enseignes. Les premières livraisons doivent intervenir en février 2017. « Nous visons 400 000 euros de chiffre d’affaires la première année de commercialisation », lance Paul Costaseca. Les projections tablent sur plus de 6 millions et 20 collaborateurs en 2019. La start-up a identifié « trois concurrents sérieux, deux Américains et un Belge ».

LEVÉE DE FONDS IMMINENTE

Pour financer notamment le lancement commercial, les associés vont notamment faire appel au financement participatif via la plateforme Wiseed. « Actuellement, nous sommes à l’étape de la due diligence, affirme Paul Costaseca. La collecte devrait être lancée en fin de semaine prochaine. » Espérée globalement au-delà de 400 000 euros, la levée de fonds doit permettre de recruter trois personnes, dont deux profils techniques et un plus commercial. L’équipe de Flipr comprend déjà les trois fondateurs, deux salariés à temps plein et trois free-lance…

Source : www.usine-digitale.fr