Article

IoT : Le Connected Camp de Toulouse dévoile ses 8 nouvelles pépites
IoT : Le Connected Camp de Toulouse dévoile ses 8 nouvelles pépites
Par Romain Doussau dans actualité Publié 21 mars 2017 0 Commentaire

Huit, c’est le nombre de nouvelles pépites qui font leur entrée au Connected Camp de Toulouse. Ces startups, aux profils parfois divergents, s’articulent autour d’un même domaine : l’internet des objets ( IoT ). Si beaucoup sont encore très peu connues du grand public, elles pourraient bien devenir les solutions de demain.

Le Connected Camp, filiale de l’IoT Valley de Toulouse – Labège et accélérateur d’entreprises innovantes spécialisées dans l’Internet des objets, accueille huit nouvelles startups. En neuf mois, cette structure aide les startuppers à passer du prototype à une version industrielle de leur produit, ainsi qu’à signer des contrats B2B avec ses partenaires.

Ce nouveau recrutement fait écho à celui de janvier 2016, où huit jeunes entreprises avaient été admises. Le résultat avait été fructueux puisqu’elles cumulent une levée de fonds de 3,5 millions d’euros et emploient à ce jour plus de quarante collaborateurs contre dix-sept au départ. Nouveauté cette année : trois startups internationales figurent au palmarès.

Quelles sont ces entreprises ?

Awacloud, qui développe des micro-serveurs sécurisés pour les entreprises ayant des employés en situation de mobilité. Chacun a accès à toutes ses données, en ligne comme en offline.
EHTech, qui récupère la chaleur des eaux usées de la douche pour permettre à ses utilisateurs de diviser leur consommation en chauffage de l’eau jusqu’en trois.
Pangée, une solution de paiement des abonnements liés aux objets connectés.
Pro Active Fleet Management (nationalité : canadienne), un logiciel de gestion de flotte commerciale en 3G qui permet de mesurer sa consommation de gaz à effet de serre.
Sensinov, une plateforme permettant à ses clients de faciliter les solutions IoT pour leur entreprise.
Sunbirds, qui propose un drone unique au monde, qui utilise l’énergie solaire pour fonctionner tout au long de la journée et cartographie son parcours.
WearHealth (nationalité : allemande), une solution mesurant les données de santé des patients, prévenant les maladies chroniques.
Zenodys (nationalité : slovène), qui facilite la connection entre les machines industrielles et diminue ainsi les coûts pour les constructeurs.
Santé, écologie, industrie, aussi variées qu’innovantes, les fondateurs de ces entreprises de demain parlent déjà de technologie 4.0, dont notamment Zenodys. Si beaucoup sont encore réticents à l’utilisation des IoT, le développement de ce type de startups tend à les démocratiser.

Source : www.maddyness.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici :
icone newsletter