Article

[Gaspillage alimentaire] Avec Eden, Walmart réduit sa facture de 86 millions de dollars à coup de machine learning et d’IoT
[Gaspillage alimentaire] Avec Eden, Walmart réduit sa facture de 86 millions de dollars à coup de machine learning et d’IoT
Par Romain Doussau dans actualité Publié 9 mars 2018 0 Commentaire

Eden, le nouvel écosystème technologique développé par Walmart, permet de réorganiser de manière dynamique les flux de transport des fruits et des légumes vers les magasins Walmart les plus proches selon leur degré de fraîcheur. Voici comment

Le géant américain de la grande distribution a présenté Eden le 1er mars 2018. Ce nouvel écosystème technologique vise à mieux monitorer la fraîcheur des fruits et des légumes afin qu’ils arrivent les plus frais possible en magasin. Objectif : limiter le gaspillage alimentaire.

UN ALGORITHME DE FRAÎCHEUR

Le projet est né lors d’un hackathon interne visant à trouver le meilleur moyen de surveiller le niveau de fraîcheur des denrées périssables, tout au long de leur parcours, de leur zone de production aux entrepôts de Walmart.
L’équipe gagnante a estimé que la méthode la plus efficace était d’élaborer un algorithme capable de déterminer la fraîcheur des produits afin de réorganiser de manière dynamique leur transport vers les magasins Walmart les plus proches. Le dispositif repose sur une base de données qui rassemble les spécifications des produits alimentaires établies par le département de l’agriculture américain (USDA), les propres normes de Walmart et plus d’un millions de photos.

DES CAPTEURS SUR CHAQUE PALETTE

Interviewé par le magazine spécialisé Supermarket News, Parvez Musani, en charge de l’ingénierie de la supply chain chez Walmart Labs, explique que les opérateurs des centres de distribution peuvent désormais troquer les process manuels pour une approche basée sur le mobile. Le contrôle du niveau de fraîcheur des denrées s’effectue désormais par la prise de photos et des annotions dans un smartphone. « Avec cette base de données, nous pouvons utiliser les techniques d’apprentissage automatique pour identifier les bons et les mauvais produits », indique-t-il.

Outre le machine learning, l’écosystème d’Eden repose également sur des capteurs déployés sur les palettes qui permettent de déterminer le niveau de fraîcheur de manière bien plus précise grâce à des informations sur le lieu de production des denrées, le climat sur place, etc. « Par exemple, deux palettes arrivant dans le même camion le même jour peuvent en fait avoir deux niveaux différents de fraîcheur et une durée de conservation différente. Peut-être qu’une de ces deux palettes était au soleil, or une heure au soleil équivaut à une journée de conservation en moins », explique Parvez Musani.

RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS

Walmart affirme qu’Eden constitue désormais la pierre angulaire de sa démarche visant à améliorer la qualité des produits frais destinés à ses clients. D’un prototype né d’un hackathon, le dispositif est, en effet, devenu un projet d’envergure. Il est aujourd’hui déployé dans 43 centres de distribution de Walmart et aurait d’ores et déjà permis au N°1 de la distribution d’éviter 86 millions de dollars de gaspillage alimentaire, sur les 2 milliards de dollars fixés pour les cinq prochaines années.

Source : www.usine-digitale.fr

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter