Article

D’ici à 2020, tous les pays européens devront avoir libéré la bande des 700 MHz pour la 5G
  • DataPrint
  • actualité
  • D’ici à 2020, tous les pays européens devront avoir libéré la bande des 700 MHz pour la 5G
D’ici à 2020, tous les pays européens devront avoir libéré la bande des 700 MHz pour la 5G
Par Romain Doussau dans actualité Publié 16 décembre 2016 0 Commentaire

Le Parlement européen, le Conseil européen et la Commission européenne ont tous trois accordé leurs violons pour coordonner à l’échelle du Vieux Continent l’usage de la bande des 700 MHz, bande dite du « second dividende numérique », et l’attribuer aux services Internet mobiles. Une étape considérée comme décisive pour l’introduction de la 5G sur le marché à partir de 2020.

On se souviendra qu’à l’occasion de la CMR-15 (Conférence mondiale des radiocommunications) de novembre 2015, décision avait été été prise d’accorder la bande des 700 MHz (694-790 MHz) aux télécommunications mobiles large bande (IMT) dans la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie centrale. Une décision similaire avait déjà été prise lors de la CMR-07 pour les régions Amériques et Asie-Pacifique.

Selon les instances européennes, une coordination de l’ensemble des pays d’Europe sur la bande des 700 MHz est indispensable pour éviter tout problème d’interférences à proximité des frontières, ce spectre supplémentaire étant considéré comme indispensable pour répondre à l’explosion du trafic Internet mobile (en 2020, il devrait être huit fois supérieur à celui de 2016) et à la montée en puissance de services innovants comme les voitures connectées, les villes intelligentes, le streaming vidéo en déplacement et la télésanté.

Selon l’accord avalisé par les différentes instances européennes, les Etats membres devront accorder la bande des 700 MHz aux opérateurs mobiles et l’ouvrir au large bande sans fil au plus tard le 30 juin 2020. D’ici là, les Etats membres devront adopter et publier une planification nationale permettant de libérer cette bande au plus tard le 30 juin 2018.

La France, elle, ne risque pas d’être en retard puisque les fréquences 703-733 MHz et 758-788 MHz ont été mises aux enchères en 2015. Orange et Free Mobile y avaient décroché chacun deux blocs de 2 x 5 MHz, tandis que Bouygues Telecom et SFR en avaient remporté chacun un. Les fréquences décrochées par les quatre opérateurs devraient être libérées progressivement sur le territoire français entre avril 2016 et juin 2019.

Enfin on notera que les instances européennes ont accordé une priorité à long terme aux services de télédiffusion (dont la TNT) pour la bande 470-694 MHz et ce jusqu’en 2030. Chaque Etat membre a toutefois la possibilité de mettre en place une approche flexible pour ouvrir cette bande à d’autres services (comme les services multimédias mobiles avancés).

Source : www.lembarque.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter