Article

Dell EMC lance ses PowerEdge 14G à base de Xeon Scalable Platform
Dell EMC lance ses PowerEdge 14G à base de Xeon Scalable Platform
Par Romain Doussau dans actualité Publié 18 juillet 2017 0 Commentaire

Le premier constructeur mondial de serveurs x86 (en nombre d’unités vendues) a profité du lancement par Intel de ses Xeon Scalable Platform pour officialiser la disponibilité des premiers serveurs dotés des nouvelles puces.

Profitant de la levée de l’embargo sur les Xeon Scalable Platform par Intel, Dell EMC a pu officiellement dévoiler ses serveurs PowerEdge 14G la semaine dernière. Nous avions déjà évoqué certaines capacités de ces machines à l’occasion de Dell EMC World en mai dernier et ne reviendrons donc pas sur les aspects déjà présentés à l’époque, mais plutôt sur les détails et le calendrier de lancement des nouvelles machines tel que nous l’a présenté Jean Sébastien Volte, le chef de produit serveurs chez Dell EMC France.

L’une des nouveautés des PowerEdge 14G est l’arrivée d’une carte optionnelle baptisée BOSS (Boot Optimized Storage Solution) qui vient épauler le mécanisme actuel de boot sur carte SD existant sur les serveurs Dell. Cette carte PCIe dispose de deux emplacements pour des disques SSD m-SATA de 120G et prochainement de 240 Go. Ces deux disques sont configurés en Raid 1 matériel et permettent d’accueillir tout type de système d’exploitation y compris Windows Server Hyper-V qui se sentait un peu à l’étroit sur les anciennes cartes SD (un problème qui ne se posait pas pour vSphere).

Un autre point fort des nouvelles machines est leur évolutivité accrue. Sur un serveur 2U, il est ainsi possible d’installer jusqu’à 6 GPU demi-hauteur ou 3 GPU pleine hauteur. Ce support s’étend aussi aux cartes FPGA. La capacité PCIe des nouvelles machines permet aussi de supporter à plein régime jusqu’à 12 SSD NVMe par serveur et un maximum de 24 SSD (avec surallocation des liens PCIe)

Côté management, l’ancien mécanisme QuickSync qui permettait via une puce NFC sur le bezel du serveur de récupérer l’état du serveur via un terminal mobile est remplacé par une version améliorée reposant sur du Bluetooth Low Energy et embarqué dans les serveurs. Cela a le double bénéfice de rendre le mécanisme compatible avec les terminaux IOS et de permettre son utilisation par les clients qui ne voulaient pas des façades des serveurs.

Un lancement qui s’étalera entre cet été et la fin de l’année

Les premiers serveurs PowerEdge 14G disponibles seront les modèles racks les plus commercialisés à savoir le successeur des R630, R730 et R930. Au format 1U, le R640 peut désormais accueillir 8 disques SSD NVMe en frontal ou au choix 4 disques 3,5 pouces (une nouvelle option dans cette 14e génération). Le serveur 2U R740 est une version modernisée du R730 dont la grande nouveauté est le support de jusqu’à 16 disques SSD en façade. Enfin, le R740xd est une évolution de l’actuel R730xd capable d’accueillir jusqu’à 24 SSD en frontal et 4 additionnels dans une baie modulaire optionnelle située sur l’arrière du serveur.

Le R940 est une évolution plus drastique du R930. Ce nouveau modèle quadri-socket se présente en effet sous la forme d’un serveur de 3U (contre 4U précédemment). Il peut être acheté en configuration bi-socket, puis évoluer vers le quadri-socket.

Enfin le C6420, est l’évolution du C6410, son serveur 2U à quatre nœuds utilisé notamment pour les appliances hyperconvergées Nutanix et VxRail, mais aussi par nombre de clients HPC. Cette machine supportera l’ensemble de la nouvelle gamme Xeon Gold et Silver, y compris les modèles les plus musclés. Dans ce dernier cas, il faudra toutefois recourir à une option de refroidissement liquide direct (fournie par en OEM par CoolIT).

En octobre, la nouvelle famille s’enrichira avec le lancement des versions Xeon Scalable Platform des serveurs lames de Dell, notamment les lames M640 (avec deux disques NVMe en façade) et FC640. Les vagues suivantes plus tard dans l’année et début 2018, permettront au constructeur de renouveler le reste de son catalogue.

Des serveurs à base de puces AMD Epyc également attendus plus tard dans l’année

Parallèlement au lancement de ces modèles à base de puces Xeon, Dell EMC travaille aussi pour le second semestre au lancement de ses premiers serveurs à base de puces AMD EPYC. Visiblement, le constructeur est convaincu qu’il y a une place sur le marché pour des serveurs mono-socket musclés motorisés par les puces d’AMD et il proposera notamment une offre de serveurs mono-socket à destination des entreprises sur la base du dernier né d’AMD.

Au vu du tarif des puces du fondeur, cette machine pourrait être proposée à un prix extrêmement compétitif par rapport à des configurations équivalentes Intel, à moins que d’ici là, ce dernier ne se résolve à modifier son approche tarifaire, ce qu’il ne semble pour l’instant pas prêt à faire au vu de la grille de prix publiée pour les récents Xeon Scalable Platform.

Source : www.lemagit.fr