Article

Les circuits WiGig, 802.11ax et Wi-Fi HaLow s’arrogeront 60% des ventes de circuits sans fil en 2021
  • DataPrint
  • actualité
  • Les circuits WiGig, 802.11ax et Wi-Fi HaLow s’arrogeront 60% des ventes de circuits sans fil en 2021
Les circuits WiGig, 802.11ax et Wi-Fi HaLow s’arrogeront 60% des ventes de circuits sans fil en 2021
Par Romain Doussau dans actualité Publié 3 février 2017 0 Commentaire

L’explosion du trafic Wi-Fi, de nouveaux cas d’usage et les applications IoT émergentes vont générer une augmentation de près de 54% des ventes en volume de circuits de connectivité sans fil, si l’on en croit ABI Research. Dans ce cadre, les technologies à courte portée, dont ZigBee, Thread, Bluetooth Low Energy (BLE), Z-Wave, Wi-Fi et NFC, vont continuer d’évoluer pour répondre aux nouveaux besoins. Sont là pour le prouver les récentes améliorations apportées à toutes ces technologies comme les procédés Bluetooth 5 et Bluetooth Mesh, le langage dotdot de l’alliance ZigBee, le Wi-Fi HaLow (802.11ah), le WiGig (802.11ad), les mécanismes de sécurité ajoutés à Z-Wave et la croissance des ventes de circuits intégrés combinant plusieurs de ces solutions de connectivité.

« La prolifération des circuits et composants multiprotocoles vise à simplifier la conception de produits et à réduire le temps de mise sur le marché indépendamment de la technologie déployée, note Andrew Zignani, analyste chez ABI Research. Un exemple récent en est le SoC GP695 de Qorvo qui intègre plusieurs protocoles de communication comme IEEE 802.15.4, ZigBee et BLE. »

Pour rappel, Bluetooth 5 améliore les fonctionnalités Bluetooth dans le domaine de l’Internet des objets avec un doublement du débit par rapport à la mouture 4.2 (à 2 Mbit/s), un quadruplement de la portée et des mises à jour de firmware plus rapides, tout en conservant une consommation électrique limitée. La spécification Bluetooth Mesh, quant à elle, devrait être bouclée par le Bluetooth SIG cette année. Elle permettra à tout équipement compatible de communiquer avec n’importe quel autre de ses compères sur un réseau Bluetooth, chacun d’entre eux servant éventuellement de relais vers d’autres objets qui seraient hors de portée d’un smartphone, d’une tablette ou d’un dispositif de contrôle/commande porté sur soi. Les cas d’usage envisagés vont de l’éclairage connecté à l’automatisation du bâtiment en passant par la surveillance du fonctionnement de machines industrielles. Selon ABI Research, la technologie Bluetooth, grâce au Bluetooth Mesh, pourra se présenter en alternative crédible à d’autres technologies maillées (ZigBee par exemple) qui disposaient jusque-là d’un avantage concurrentiel.

Du côté du Wi-Fi, plusieurs évolutions sont attendues. D’ores et déjà bouclée, la spécification WiGig qui exploite la bande des 60 GHz améliore les capacités du Wi-Fi dans les domaines du streaming de flux vidéo 4K, des applications de réalité virtuelle et des stations d’accueil pour micro-ordinateurs. Attendu pour 2018, le standard IEEE 802.11ax, quant à lui, vise à assurer un débit net moyen par utilisateur au moins quadruplé dans des environnements réseau Wi-Fi denses, par rapport aux débits promis aujourd’hui par le 802.11ac. Enfin, le Wi-Fi HaLow, qui exploitera les gammes de fréquence situées sous le gigahertz, moyennant une modification de la couche physique (PHY) du Wi-Fi traditionnel (qui fonctionne dans les bandes 2,4-2,5 GHz et 5 GHz) et une adaptation ad hoc de la couche MAC, devrait ouvrir de nouvelles opportunités sur le marché des applications IoT longue portée, bas débit et basse consommation.

Les projections d’ABI Research sont ici optimistes. Selon la société d’études, les circuits Wi-Fi qui seront compatibles avec les technologies 802.11ax, WiGig ou HaLow compteront pour plus de 60% du nombre total de circuits de connectivité sans fil commercialisés en 2021 !

Source : www.lembarque.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter