Article

Amazon – Google : une rivalité montante dans l’IoT qui déteint sur Nest
Amazon – Google : une rivalité montante dans l’IoT qui déteint sur Nest
Par Romain Doussau dans actualité Publié 13 mars 2018 0 Commentaire

Google va cesser de distribuer, sur Amazon, ses produits de marque Nest. La tension monte entre les deux groupes dans l’Internet des objets.

Jusqu’à quand pourra-t-on acheter, sur Amazon, des produits Nest ?

La question se pose à l’issue d’une conférence téléphonique lors de laquelle le premier a informé le second qu’il ne listerait pas ses futurs thermostats, caméras de surveillance et autres équipements pour la maison connectée.

Face à cette décision que Business Insider dit « venue d’en haut » non sans faire allusion au CEO d’Amazon Jeff Bezos, Nest a pris l’initiative de stopper complètement ses ventes sur la marketplace, en laissant s’écouler les derniers stocks.

En l’état, le cordon n’est pas encore coupé : certains des produits concernés sont toujours expédiés, voire commercialisés par Amazon. À terme, on surveillera les restrictions qui seront éventuellement imposées aux vendeur tiers.

L’épisode est révélateur des tensions entre deux groupes qui consolident actuellement leur assises dans l’Internet des objets.

Du côté d’Amazon, on a fait, à quelques semaines d’intervalle, l’acquisition de deux start-up positionnées dans la sécurité du domicile : Immedia Semiconductor (marque Blink) et Ring (opération estimée à 1 milliard de dollars).

Nest a pour sa part été réintégré, le mois dernier, dans le giron de Google, indépendamment duquel il évoluait depuis 2015 et la réorganisation du groupe américain sous la tutelle de la holding Alphabet.

D’autres produits ont fait les frais de cette rivalité au sommet. Par exemple les clés Chromecast, retirées du catalogue d’Amazon fin 2015 au nom d’une « interactivité limitée » avec le service Prime Video… et toujours pas réintégrées, malgré les promesses du groupe e-commerce.

Google a rétorqué en bloquant, au 1er janvier 2018, l’application YouTube sur les boîtiers Fire TV d’Amazon, ainsi que sur les enceintes connectées Echo Show, officiellement au nom d’une violation des conditions d’utilisation de sa plate-forme vidéo.

Source : www.itespresso.fr