Article

L’IoT dans les 8 grandes tendances technologiques 2016
L’IoT dans les 8 grandes tendances technologiques 2016
Par Romain Doussau dans actualité Publié 19 mai 2016 0 Commentaire
L’internet des Objets dans les 8 grandes tendances technologiques 2016

Dans la dernière mouture de son étude consacrée aux tendances technologiques, intitulée Tech Trends 2016 : innover à l’ère du numérique, Deloitte livre une définition aussi juste que simple de ce qu’est la transformation digitale : c’est le constat que la technologie joue un rôle central sur tous les aspects du business, de la conception des produits à la production. Dans ce contexte, « chaque entreprise devient de facto une entreprise technologique », assène Deloitte. Dès lors, l’innovation des entreprises est drivée par la technologie. Deloitte a ainsi identifié à l’intention des DSI huit tendances et mutations technologiques « qui incarnent les principaux leviers de l’innovation au sein des entreprises […] et qui auront un impact sur les organisations dans les 18 à 24 mois à venir » : le right speed IT, la réalité virtuelle ou réalité augmentée, les objets connectés, les plateformes autonomes, la blockchain, les reimagining core systems, les industrialized analytics et la RSE.

Les Objets connectés. Gartner prévoit l’utilisation de 6,4 milliards d’objets connectés dans le monde en 2016, en hausse de 30% par rapport à 2015, et leur nombre pourrait atteindre les 20,8 milliards en 2020. En 2016, 5,5 millions de nouveaux objets devraient se connecter au réseau chaque jour, rappelle Deloitte. « Les organisations les plus en pointe dans l’Internet des Objets se concentrent non plus sur les capteurs et autres objets « intelligents », mais sur la création de valeur, à travers la gestion des données, l’exploitation des infrastructures IoT existantes et le développement de nouveaux modèles économiques, poursuit Deloitte. La valeur des objets connectés réside dans les informations qu’ils créent. Adossés à des outils d’analyse correctement déployés, ils peuvent aider les organisations à traduire les phénomènes mesurés en connaissances utiles pouvant permettre par exemple de développer de nouveaux produits, de nouvelles offres ou d’optimiser les processus industriels existants ». Mais Deloitte admet néanmoins qu’il existe encore peu de cas d’usages détaillés. Le cabinet prévoit que les données des objets connectés pourront un jour servir à « accompagner et augmenter les capacités des travailleurs, […] et amplifier l’intelligence humaine pour faciliter et optimiser les prises de décisions. Et d’imaginer une application possible consistant à « surveiller à distance et en temps réel les signes vitaux de patients âgés pour permettre au personnel médical de prendre des décisions de soins plus précises et plus rapidement. »

Pour en savoir plus source : www.channelnews.fr

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter