Article

Les 6 tendances IT qui améliorent la logistique
Les 6 tendances IT qui améliorent la logistique
Par Romain Doussau dans actualité Publié 23 avril 2018 0 Commentaire

Un mélange d’IoT, d’analytique et d’AI permet une meilleure visibilité de la chaîne d’approvisionnement. Voici un aperçu de 6 technologies, de plus en plus matures ou abordables, qui promettent de simplifier la logistique.

Les responsables de la chaîne d’approvisionnement s’efforcent de garder le contrôle des commandes, des livraisons et des autres tâches logistiques. Ils sont aidés pour cela par une combinaison de technologies qui les tiennent informés de l’emplacement et de l’état des expéditions.

Certaines de ces technologies existent depuis des années, tandis que d’autres sont relativement nouvelles. Mais ce qui fait la différence aujourd’hui, c’est la façon dont elles convergent, interagissent et dont leurs déploiements sont facilité. Ce mélange de plus en plus homogène rend les technologies IT plus efficaces pour optimiser la gestion de la Supply Chain.

Par ailleurs, la collecte et la compréhension des données ont été le moteur de la visibilité de cette chaîne d’approvisionnement. Or les « capteurs intelligents » qui peuplent le monde de l’Internet des objets (IoT) fournissent des volumes croissants de données.

Le principal avantage de la combinaison des technologies identifiées ci-après est leur capacité à identifier ce qui se passe en temps quasi réel et l’aide qu’elles offrent pour prendre immédiatement les mesures appropriées.

Les dysfonctionnements des traitements manuels – qui empêchaient les dirigeants de prendre des mesures rapides et décisives – sont éliminés (ou en tout cas grandement diminués) par la connexion presque entre l’IoT et l’ERP.

Les 6 tendances

Voici un bref aperçu de six technologies qui peuvent donc être utilisées ensemble comme outils de visibilité de la chaîne d’approvisionnement :

IoT : ces technologies sont de plus en plus utilisées comme outils de visibilité de la chaîne d’approvisionnement, en particulier dans le domaine de la logistique. La combinaison des capacités informatiques classiques avec les données des capteurs offre une vue en temps quasi réel des commandes, de leur emplacement et de leur état de l’origine à la destination.

RFID : ces tags permettent d’identifier des articles individuellement. Ils ont aussi depuis longtemps été utilisés comme outils de visibilité de la supply chain. Le prix des étiquettes RFID a chuté à un niveau qui les rend aujourd’hui abordables en grandes quantités, même pour les produits à bas prix. Les étiquettes RFID sont utilisées pour compter les articles au fur et à mesure qu’ils sont emballés, pour identifier leur emplacement sur les quais de chargement ou pour compter les stocks sur les étagères des magasins.

Les réseaux comprennent les connexions locales entre les dispositifs IoT (M2M) et les réseaux sans fil qui transmettent les données IoT en continu. Les technologies de réseau actuelles fournissent un maillage transparent du fabricant au consommateur, rendant les produits visibles à de multiples points de leur parcours.

Le stockage des données est devenu plus abordable. Il est plus facile à gérer et à faire évoluer rapidement. Cette double évolution permet de collecter les données dans des projets test à un coût minimal et sans véritable investissement matériel. Au fur et à mesure que les projets se développent ou changent, les entreprises peuvent modifier leurs besoins de stockage pour s’adapter à l’expansion des gammes de produits, à l’évolution des fournisseurs ou aux exigences de reportings temps réel à grande échelle.

Les systèmes analytiques sont aujourd’hui plus facilement et plus rapidement connectés à de multiples sources de données via le SaaS, les bibliothèques de connecteurs, les APIs et les SDK (pour des connecteurs sur mesures). L’analytique – en mode SaaS ou hébergé par l’entreprise – permet de découvrir des tendances. Elle fournit ensuite des informations qui permettent aux responsables de déplacer les ressources logistiques et de modifier les itinéraires, les destinations et les transporteurs afin d’éviter les problèmes avant qu’ils ne surviennent.

L’Intelligence Artificielle aide également la chaîne d’approvisionnement en formulant des recommandations proactives fondées sur des données historiques et actuelles, combinées à des projections. L’AI peut aller jusqu’à exécuter les changements ou simplement fournir des recommandations.

Chacune de ces technologies se développe et croît de manière indépendante. Mais ensemble, elles créent un vent de nouveauté qui peut améliorer la logistique et permettre plus de transparence à chaque étape. Ce qui rend le « presque impossible » d’hier (un peu plus) envisageable.

Source : www.lemagit.fr

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter