Article

La 4ème révolution industrielle ne se fera pas sans l’IT et l’IoT
La 4ème révolution industrielle ne se fera pas sans l’IT et l’IoT
Par Romain Doussau dans actualité Publié 6 avril 2018 0 Commentaire

Toute entreprise, quel que soit son secteur d’activité, doit désormais prendre le virage de la Smart Industrie ou Industrie 4.0.

De la conception à la livraison des produits, toute la chaîne de production doit être automatisée, connectée et intégrée. Sans cette révolution point de salut, estime Yves Pellemans, CTO d’Axians France.

L’industrie du XXIème siècle sera 4.0 ou ne sera pas. De la conception à la livraison des nouveaux produits, toute la chaîne de production de toute entreprise, quel que soit son secteur d’activité, doit désormais intégrer les technologies de Cloud privé, le Big Data, les objets connectés, l’Intelligence Artificielle, la BlockChain ou la réalité virtuelle.

Sans l‘intégration de ces nouvelles technologies, l’entreprise ne pourra réduire ses coûts de production, optimiser ses processus de fabrication et satisfaire les attentes des clients en termes de personnalisation des produits. Et il est certain que sans cette évolution les entreprises ne pourront être suffisamment concurrentielles et innovantes.

Sans digitalisation de la chaine de production, pas de customisation

La tendance est à la personnalisation des produits associée à la production à la demande. De grandes marques proposent aux consommateurs de concevoir en ligne leurs chaussures – en leur donnant la main sur le choix d’éléments comme la couleur des semelles, des lacets, des empiècements pour les baskets – ou leurs voitures, en leur offrant le choix de la couleur de la carrosserie, des revêtements intérieurs et d’une galaxie d’options pour les véhicules.

Une personnalisation aujourd’hui accessible à tous grâce à la digitalisation et à l’informatisation des processus de l’approvisionnement des matières premières aux processus d’assemblage des pièces. Grâce à l’IT et à la digitalisation, l’entreprise associe production de masse et personnalisation à la demande.

loT et Big Data au service de la maintenance prédictive et prescriptive

Durant le processus de fabrication, des logiciels de gestion de production – positionnés sur des solutions de Cloud Privé dédié et sécurisé – collectent des données issues de capteurs relevant des données de températures, de positionnement, de vitesse de rotation, de pression, ou encore de vibrations. Ces capteurs permettent non seulement aux robots d’une chaîne de fabrication d’adapter l’outil de production aux différents besoins, mais aussi d’identifier d’éventuelles défaillances techniques de la chaine de production.

Ainsi, les données des capteurs sont archivées et analysées par des outils basés sur le BigData afin d’identifier des anomalies annonciatrices d’une panne. Les responsables de la maintenance interviennent alors en fonction des données captées en temps réel, et non plus selon une obsolescence programmée des pièces et matériaux. La maintenance prédictive évite tout arrêt de la chaine de production et donc la perte de revenus associés.

Aujourd’hui grâce à l’IA la maintenance devient même prescriptive. Tout comme la maintenance prédictive, elle anticipe les pannes mais elle accompagne et simplifie aussi la tache des équipes d’exploitation et de maintenance par du conseil à la prise de décision d’intervention basé sur les contraintes business.

La traçabilité et la qualité de la chaine de production bénéficient aussi de l’IT

La traçabilité et la qualité de la chaîne de production bénéficient aussi de l’informatique industrielle. De l’origine des matières premières jusqu’à la livraison du produit chez le client, la traçabilité repose sur l’IoT mais aussi sur des technologies comme le wifi ou la RFID, permettant de tracer les colis via la géolocalisation indoor et outdoor. Aujourd’hui la blockchain entre dans les entreprises soumises à des règlementations contraignantes comme l’agroalimentaire, le retail, ou l’industrie pharmaceutique car cette technologie garantit la transparence, l’intégrité et la traçabilité de la chaine de production.

Grace à la Smart Industrie ou Industrie 4.0 les chaînes de production gagnent en agilité, en création de valeur, s’adaptent aux demandes des clients et aux besoins des marchés. Ces technologies permettent aussi aux entreprises d’optimiser leurs processus industriels et de faire de la maintenance prédictive mais aussi prescriptive. Au travers du Cloud Privé, du Big Data, de l’IoT, du Blockchain et de l’IA, l’Industrie 4.O ouvre une nouvelle ère industrielle que chaque entreprise doit intégrer pour rester compétitive.

Source : www.usinenouvelle.com

Abonnez-vous à notre eNews

Pour recevoir notre e.newsletter mensuelle, inscrivez-vous en quelques secondes en cliquant ici:
icone newsletter