Article

41 réseaux IoT cellulaires NB-IoT ou LTE-M sont déjà en service
41 réseaux IoT cellulaires NB-IoT ou LTE-M sont déjà en service
Par Romain Doussau dans actualité Publié 26 février 2018 0 Commentaire

A la veille du Mobile World Congress de Barcelone, la GSMA, l’association qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile, a recensé l’entrée en service de 41 réseaux IoT LPWA sous licence dans le monde, déployés par 23 opérateurs de téléphonie mobile.

Ces réseaux cellulaires IoT longue distance basse consommation font appel aux standards NB-IoT et LTE-M. Selon les prévisions de la GSMA, d’ici 2025 on comptera 3,1 milliards de connexions IoT, dont 1,8 milliard de connexions LPWA sous licence (par opposition aux réseaux LPWA sans licence de type LoRa ou Sigfox).

« 2018 est l’année au cours de laquelle les réseaux IoT mobiles devraient connaître une adoption sans précédent. Nous avons observé une croissance impressionnante en termes de disponibilité des réseaux commerciaux sous licence et prévoyons de nombreux autres lancements cette année. Ceci est étayé par une communauté grandissante d’organisations qui développent de nouvelles solutions novatrices et un nombre important de plateformes IoT Labs qui aident les entreprises à tester de nouveaux produits et services », a déclaré Alex Sinclair, Directeur technologique à la GSMA. « Les réseaux IoT mobiles sont en passe de devenir rapidement la solution IoT globale de facto – les seuls réseaux mobiles gérés sous licence capables de fournir la connexion faible puissance sécurisée répondant à la demande future », promet-il.
La GSMA a également annoncé qu’il y avait désormais 34 plateformes IoT Labs en exploitation à travers le monde, à disposition de tous les opérateurs mobiles, vendeurs de boîtiers ou fournisseurs d’application afin de développer des appareils et applications LPWA pour tout un éventail de secteurs d’activité différents. Les laboratoires fournissent aux entreprises la possibilité de réaliser des tests de bout-en-bout ainsi que des tests d’interopérabilité sur leur réseau. L’Américain AT&T est devenu le plus important opérateur de téléphonie mobile à prendre part à l’initiative des plateformes IoT Labs.

L’initiative IoT mobile de la GSMA

L’initiative IoT mobile de la GSMA a été créée pour aider l’industrie à fournir des solutions LPWA commerciales sous licence. Ces nouveaux réseaux font partie d’une architecture 5G adaptable en tranches dont l’objectif est de soutenir les applications IoT grand public dans tout un éventail d’applications telles le suivi des actifs industriels, la surveillance de sécurité ou le comptage du gaz et de l’eau. Ce type d’applications est bon marché, utilise de faibles débits de données, requiert une longue autonomie des batteries et fonctionne souvent dans des lieux isolés. Elle est actuellement appuyée par 74 opérateurs de téléphonie mobile, fabricants d’appareils et de chipsets, ainsi que sociétés d’infrastructure et fabricants de modules internationaux. Les réseaux IoT mobiles font partie de l’évolution de la plateforme mobile et constitue un élément clé de l’avenir de la 5G, souligne la GSMA.

Les réseaux NB-IoT sont disponibles auprès de 3 Hong Kong (Hong Kong); China Mobile (Chine, Hong Kong); China Telecom (China); China Unicom (Chine); Chunghwa Telecom (Taïwan); Cosmote (Grèce); Deutsche Telekom (Autriche, Allemagne, Pays-Bas); Dialog (Sri Lanka); Etisalat (EAU); KT (Corée du Sud); LGU+ (Corée du Sud); M1 (Singapour); Mobitel (Sri Lanka); Orange (Belgique); Slovak Telecom (Slovaquie); Telia (Finlande, Norvège); Telstra (Australie); TIM (Italie); T-Mobile (Austriche, Allemagne, Pays-Bas, Pologne); Turkcell (Turquie); Velcom (Bélarus) and Vodafone (Australie, République tchèque, Irlande, Italie, Pays-Bas, Espagne, Turquie).

Les réseaux LTE-M sont disponibles auprès de AT&T (Etats-Unis, Mexique); Etisalat (EAU); KDDI (Japon); KPN (Pays-Bas); Orange (Belgique); Telstra (Australie); Turkcell (Turquie) et Verizon (Etats-Unis).

Source : www.vipress.net