Article

En 2019, la consommation mondiale de stockage de données atteindra 507.5ZB
En 2019, la consommation mondiale de stockage de données atteindra 507.5ZB
Par Romain Doussau dans actualité Publié 22 juin 2017 0 Commentaire

Le stockage de données est un cas d’utilisation extrêmement populaire pour les services cloud. L’implantation de l’IoT sera effective seulement si les capacités de stockage dans le cloud sont évolutives et abordables.

Une infographie nous montre les statistiques de croissance de l’IoT. Elle met également en évidence les fonctionnalités sur lesquelles les responsables de l’implémentation informatique doivent se focaliser lors de la mise en place d’une solution d’analyse IoT alimentée par le cloud.

Hypercroissance des dépenses dans le stockage de données
Selon cette récente étude réalisée par Microsoft, il existe tout d’abord une hypercroissance dans les dispositifs et le stockage. Les dépenses en IoT atteindront presque 1,29 trillion de dollars en 2019. De plus, le nombre de périphériques connectés devrait monter en flèche d’ici 2020.

L’étude propose trois versions de cette évolution. L’estimation de croissance modérée est de 20,8 milliards de périphériques connectés, la croissance optimiste est de 50 milliards tandis que la croissance hyper optimiste est de 200 milliards. Côté stockage, le rapport s’intéresse à la croissance de la consommation mondiale de stockage de données par l’IoT. Ainsi, de 2014 à 2019, cette consommation devrait évoluer de 134,5ZB à 507.5ZB par an.

L’infographie de Microsoft détaille également l’utilité d’intégrer les périphériques IoT et le stockage cloud en quatre points :

  • La connectivité du périphérique au cloud peut s’établir avec des dispositifs qui communiquent directement au protocole Internet, ou avec des dispositifs devant passer par une passerelle de conversion de protocole.
  • Le traitement d’événements comprend le traitement à distance de la télémétrie. Cela permet de générer des alertes immédiates et le traitement de la gestion des données pour des analyses historiques ou commerciales.
  • La télémesure bidirectionnelle permet aux capteurs d’envoyer des données dans le cloud pour le traitement. Les fonctions d’analyse du cloud envoient des notifications aux périphériques IoT qui contrôlent leur fonctionnement et leur comportement.
  • Pour finir, l’un des avantages du cloud est d’augmenter la fiabilité. On pense notamment à l’accès au réseau edge, situé à côté des périphériques, pour réduire la latence. Ces systèmes sont également flexibles et évolutifs pour une réponse agile à tout changement au sein de l’entreprise.

Sur quelles fonctionnalités se focaliser ?
Enfin, lorsque l’on travaille avec une solution de stockage IoT basée sur le cloud, il faut se focaliser sur un certain nombre de choses. Il faut être capable de gérer les surtensions soudaines dans les conditions de stockage, prendre en compte la comptabilité des données avec une large gamme de protocoles spécialisés, ainsi que la connectivité aux interfaces de passerelle pour les périphériques connectés non IP.

De plus, avoir un bon aperçu des données et un bon traitement des événements en temps réel, un système de sécurité sans faille et une gestion intégrée à partir d’une seule interface est nécessaire. Pour finir, avoir des connaissances et une expérience au niveau des différents verticaux de l’industrie est indispensable.

Source : www.objetconnecte.com